andrew albicy (gravelines)
Le choc pour Gravelines

Le BCM Gravelines-Dunkerque a remporté l’affiche de la 17ème journée de PRO A, en battant de belle manière l’ASVEL (79-63).

 

Une semaine après sa défaite à Limoges, le BCM était attendu pour son retour sur les parquets et ses supporters n’ont sans doute pas été déçus par sa prestation très aboutie ce samedi. Sa victime du soir, l’ASVEL, n’a pu que constater les dégâts, et ce, dès les premières secondes. Gravelines a en effet fait preuve d’une réussite parfaite (5/5 aux tirs) pour vite, très vite, prendre la direction des opérations (11-2, 3è), forçant JD.JACKSON à un temps-mort très rapide.

 

Ses hommes réagissaient du tac-au-tac ! Deux shoots extérieurs de Charles KAHUDI et Trenton MEACHAM les ramenaient même tout près (15-13, 7è), mais ce sont bien les locaux qui avaient la main mise sur le rythme et un certain ascendant athlétique. La relation Andrew ALBICY – Marcus DOVE était très efficace, tout comme l’entrée en jeu de Jean-Frédéric MORENCY, déterminant. En face, David ANDERSEN privé de ballons (aucun shoot pris à la mi-temps), l’ASVEL éprouvait énormément de difficultés en attaque, David LIGHTY et Charles KAHUDI réussissant seulement à tirer quelque peu leur épingle du jeu. Mais l’écart enflait… Gravelines, en pleine confiance, récitait son basket, tandis que la Green Team devait s’accrocher pour ne pas définitivement couler (45-30 à la mi-temps).

 

Trenton MEACHAM entretient la flamme

 

Et elle résistait bien ! Repartie sur des standards plus proches des siens en défense, l’ASVEL n’encaissait rien sur les trois premières minutes, et allait enfin chercher quelques points « faciles » sur la ligne des lancers-francs. Elle ne baissait pas les bras, gardait le BCM dans son viseur, et Trenton MEACHAM, en plaçant deux banderilles à trois points en quarante secondes, puis Darryl WATKINS, exemplaire dans le combat (14 points et 8 rebonds), ramenaient la Green Team sous la barre des dix points à la fin du troisième quart-temps (60-51).

 

L’espoir était ainsi encore permis, encore eût-il fallu que Gravelines baisse légèrement de pied, ce qui ne fût pas du tout le cas… Les Nordistes resserrèrent les boulons en défense (aucun panier pour l’ASVEL lors des cinq premières minutes) et trouvèrent en Steven GRAY une arme fatale pour reprendre un bon matelas d’avance (68-53, 34è). De nouveau trop loin au tableau d’affichage, les Villeurbannais tentaient de préserver l’essentiel en soignant leur performance. Mais la succession de lancers-francs et quelques shoots à trois points bien sentis de Pape SY faisaient les affaires du BCM, qui l’emportait finalement avec une avance non négligeable. Malgré cette cinquième défaite de la saison, les Villeurbannais sont assurés de terminer la phase aller dans le Top 4 du championnat.

 

Crédit photos : Alain CHRISTY

Le match en chiffres

 

GRAVELINES-DUNKERQUE 79 – 63 ASVEL

(22-15, 23-15, 15-21, 19-12)

 

Pour le BCM : 26/51 aux tirs (51%) dont 8/19 à 3pts (42%), 19/24 aux lancers-francs (79%), 28 rebonds dont 7 offensifs, 17 passes décisives, 7 balles perdues, 14 fautes personnelles

 

Pour l’ASVEL : 22/52 aux tirs (42%) dont 5/16 à 3pts (31%), 14/18 aux lancers-francs (78%), 29 rebonds dont 9 offensifs, 14 passes décisives, 14 balles perdues, 22 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

BCM : Steven GRAY (15), Pape SY (13), Andrew ALBICY (13), Marcus DOVE (12), Jean-Frédéric MORENCY (10), Tyrone BRAZELTON (6), Jordan ABOUDOU (4), Graham BROWN (4), Wen MUKUBU (2)

 

ASVEL : Trenton MEACHAM (18), Charles KAHUDI (15), Darryl WATKINS (14), David LIGHTY (10), David ANDERSEN (3), Livio JEAN-CHARLES (3)

 

Un homme dans le match : David ANDERSEN

 


 

Pas sa soirée

 

D’où l’importance et le bénéfice d’avoir du temps pour préparer ses matchs. Clairement, le BCM avait « ciblé » David ANDERSEN. Rarement cette saison, le pivot Australien n’avait été aussi embêté. Irréprochable et d’une efficacité redoutable depuis le début de la saison, le meilleur marqueur de l’ASVEL a connu une soirée sans, privé de munitions en première mi-temps (1 point seulement avec aucun tir tenté !), et toujours peu influent après la pause. Ce qui nous rassure, c’est que David en a vu d’autres, et qu’il est loin d’être du genre à douter. Sa réponse n’en sera que plus belle !

Le chiffre : 0

 


 

Le nombre de fois où l’ASVEL a mené au score ce samedi soir. Jusque-là cette saison, ce sont plutôt les adversaires de la Green Team qui avaient pris cette mauvaise habitude…

edouard choquet (asvel)
david lighty (asvel)
La 17ème journée de PRO A

 

Antibes 87 – 81 Rouen

Paris-Levallois 75 – 91 Nancy

Gravelines-Dunkerque 79 – 63 ASVEL

Monaco 79 – 67 Limoges

Le Havre 78 – 85 Pau-Lacq-Orthez

Le Mans 69 – 79 Cholet

Châlons-Reims 69 – 73 Orléans

Chalon-sur-Saône 94 – 100 Nanterre

Dimanche (17h) : Strasbourg (10-6) – Dijon (9-7)

Prochain rendez-vous

 

KATAJA JOENSUU – ASVEL

 

4ème journée du Last 32 de FIBA CUP

 

Mercredi 20 janvier à 17 heures 30

 

Lui-Myller Areena

Vous pourriez aussi aimer

L'Elan était intenable !

Coup d'arrêt pour la Green Team qui n'a tenu qu'un quart-temps face à un Elan Chalon de gala (98-68) et concède sa première défaite depuis trois semaines. Est-ce le goût de revanche qui...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Parés au choc !

Sept mois après s’y être imposée en quarts de finale des Playoffs, l’ASVEL revient au Colisée de Chalon-sur-Saône, pour un derby très excitant, face à l’une des équipes les plus détonantes de ce...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

L'ASVEL a dû batailler !

Tout s’est joué dans les dernières secondes et la Green Team a su garder son sang-froid pour battre le CSP Limoges (72-69). Car si elle a survolé les débats en première mi-temps, portée...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail