IMG_9190
Pas de finale pour l’ASVEL

Battue par Chalon-sur-Saône (70-91), la Green Team a été éliminée en demi-finale de la Leaders Cup. Elle va devoir maintenant bien récupérer avant son huitième de finale retour de FIBA Europe Cup, qu’elle devra absolument gagner, mardi à Anvers.

 

Forcément rassurés par leur victoire en quart de finale contre Dijon, les Villeurbannais trouvaient rapidement l’ouverture, David ANDERSEN, imité un peu plus tard par Trenton MEACHAM, offraient un premier break à leur équipe (14-9, 6è), récompensant une entame de match sérieuse et appliquée. Mais si l’entrée en jeu de David LIGHTY amenait l’agressivité espérée, celles, conjuguées de Mathias LESSORT et David MICHINEAU, épatants, changeaient le visage de l’Elan. Les Bourguignons terminaient bien mieux le premier quart-temps, qu’ils bouclaient finalement en tête, malgré une dernière réussite d’Edouard CHOQUET (24-26). L’ASVEL n’abdiquait pas et gardait la tête hors de l’eau, David LIGHTY concluant deux contre-attaques et Darryl WATKINS dominait aux rebonds (30-26, 13è), mais la réponse chalonnaise était immédiate. Orchestré par Mathias LESSORT, encore lui, et Justin BROWNLEE, Chalon plaçait un 9-0, puis un nouveau 6-0 quelques possessions plus tard pour rejoindre les vestiaires avec une avance non négligeable (38-46).

 

JD.JACKSON fait tourner

 

Pour la Green Team, l’entame du troisième quart-temps s’avérait alors capitale pour garder une possibilité de rallier la finale. Mais Jérémy HAZELL, peu en vue avant la pause, doucha rapidement les espoirs villeurbannais, avec deux énormes shoots extérieurs. Les « machines à shooter » de l’Elan se mettaient alors en ordre de marche et plaçaient une accélération terrible (51-70, 29è). JD.JACKSON, bien conscient que l’affaire était presque pliée, entrait alors largement dans ses rotations, et c’est le duo Darryl WATKINS (16 points et 5 rebonds) – Nicolas LANG qui permit à la Green Team de ne pas complètement sombrer (62-77, 34è). En toute fin de match, Stéphane GOMBAULD et Charles GALLIOU en profitaient même pour effectuer leurs premiers pas, et inscrire leurs premiers points, dans la compétition, ne changeant en rien le cours d’un match logiquement remporté par l’Elan.

 

Crédit photo : Alexia LEDUC

Le match en chiffres

 

ASVEL 70 – 91 CHALON-SUR-SAONE

(24-26, 14-20, 15-24, 17-21)

 

Pour l’ASVEL : 28/65 aux tirs (43%) dont 5/25 à trois points (20%), 9/13 aux lancers-francs (69%), 32 rebonds dont 14 offensifs, 19 passes décisives, 12 balles perdues, 19 fautes personnelles

 

Pour l’Elan : 33/62 aux tirs (53%) dont 9/22 à trois points (41%), 16/21 aux lancers-francs (76%), 38 rebonds dont 11 offensifs, 20 passes décisives, 11 balles perdues, 20 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : Darryl WATKINS (16), Charles KAHUDI (12), David ANDERSEN (10), David LIGHTY (9), Nicolas LANG (7), Trenton MEACHAM (5), Livio JEAN-CHARLES (4), Stéphane GOMBAULD (3), Charles GALLIOU (2), Edouard CHOQUET (2)

 

Elan : John ROBERSON (16), Tyler KALINOSKI (13), David MICHINEAU (12), Jeremy HAZELL (11), Mathias LESSORT (10), Justin BROWNLEE (9), Devin BOOKER (8), Ilian EVTIMOV (7), Axel BOUTEILLE (5)

 

 

Le chiffre : 20

 

Le pourcentage de réussite à 3 points de l’ASVEL (5/25), alors que Chalon a moins tenté (22) mais plus réussi (9).

IMG_9185
IMG_9179
Les réactions

 

JD.JACKSON – Coach


 

« L’élimination nous déçoit bien sûr car cela faisait partie des objectifs du club. On a tenu notre projet de jeu pendant un temps, mais à partir du moment où le banc de Chalon est à ce niveau-là… J’aurais aimé rester dans le match un peu plus longtemps, mais le troisième quart-temps nous a été fatal. Ils ont été très forts, et n’ont pas seulement été bons en attaque. Et nous, à ce jour, on n’est pas capable de rivaliser avec cette équipe. Evidemment, je suis déçu de ne pas avoir été au niveau, mais Chalon mérite largement sa place en finale. »

 

 

Livio JEAN-CHARLES – 4pts, 6rbs et 4ass en 27min


 

« Je pense que d’abord, c’est une question de volonté. Quand ils ont pris le large, il fallait augmenter notre niveau défensif, ce que l’on n’a pas su faire. Et puis on a enchaîné les petites erreurs qui nous coûtent cher. On n’a pas eu la même réaction qu’hier contre Dijon, où l’on avait bien redémarré après la pause. L’objectif, c’était de gagner le tournoi, donc il y a un goût d’amertume, mais on saura se relever mardi à Anvers. »

 

 

Jean-Denys CHOULET – Coach de l’Elan


 

« Je suis avant tout satisfait du comportement collectif de l’équipe, tout le monde a répondu présent, c’est le basket qui me plaît, tant que l’on jouera comme ça, je pourrais coacher longtemps. D’autant plus que quand il faut défendre, on en est capable. Gagner de cette façon-là, je ne peux rien demander de plus. Maintenant, on va essayer de faire un bon match demain en finale. On le paiera peut-être mardi en coupe d’Europe, mais à la limite, on s’en fout ! »

Prochain rendez-vous

 

ANVERS – ASVEL

 

FIBA CUP – 8ème de finale retour

 

Mardi 23 février à 19 heures

 

Lotto Arena

Vous pourriez aussi aimer

L'ASVEL reste courte

Malgré un excellent dernier quart-temps, la Green Team a été battue au Mans (82-74) et concède ainsi une onzième défaite consécutive à Antarès. On ne peut pourtant pas dire que les Villeurbannais ont...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Prolongation fatale

Nets vainqueurs d’Orléans le week-end dernier, nos Espoirs sont passés tout près d’une deuxième victoire consécutive en championnat. Mais après avoir eu le ballon de la gagne dans le temps réglementaire, ils se...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Un choc qui vaut cher

A la lutte pour une qualification en Playoffs, Le Mans et l’ASVEL s’affrontent ce samedi (20h) à Antarès, une salle qui ne réussit guère aux Villeurbannais ces dernières saison (voir Le chiffre) : « Il va...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail