BILLETTERIE

CONNEXION

ACTUALITES

Tony Parker président !!!
Posté le Lundi 30 Juin 2014
Partager cet article
C’est maintenant officiel depuis ce matin. Le meneur de jeu des San Antonio Spurs et de l’équipe de France est le nouveau président de l’ASVEL. Voici ce qui est ressorti de sa première conférence de presse donnée après sa prise de fonction, et avant laquelle il a tenu à « remercier Gilles Moretton d’avoir tenu la promesse qu’il lui avait faite. Je sais que ce n’est pas facile pour lui de vendre le club car c’est un amoureux de l’ASVEL. Merci à lui pour ce qu’il a fait sur ces dix - douze dernières années. »

Tony, te voilà président de l’ASVEL. C’est un rêve de gosse ?
« J’ai toujours eu cette volonté et ce sens du management. Depuis tout petit, avec Gaëtan, on en parle et on se dit que ça doit être passionnant de gérer un club, il y a tellement de choses à faire. Et c’est vrai que depuis un moment, je ne pense plus qu’à cela ! Ma fiancée s’est même moquée de moi pendant les finales NBA parce qu’elle disait que je pensais plus à l’ASVEL qu’à la finale... »

Tu vas encore jouer aux Spurs les saisons prochaines. Concrètement, comment ça se passera à Villeurbanne ?
« Gaëtan Muller sera le président délégué. Nous avons exactement la même vision et il sera en charge de la mettre en application. Quant au côté sportif, toutes les clés sont données à Pierre Vincent, qui devient "Général Manager" du club. »

Justement, la relation avec Pierre Vincent, qui a été ton coach en jeunes, et dont tu es maintenant le patron, n’est-elle pas un peu particulière ?
« Moi, je ne suis là que pour donner mon avis. Sur le sportif, Pierre aura toujours le dernier mot, et jamais je ne lui imposerais un joueur. Après, lui comme moi connaissons les règles du jeu. Et si les résultats ne suivent pas, il faudra prendre des décisions, c’est comme ça que ça marche. »

A quels changements majeurs doit-on s’attendre ?
« On ne va pas tout révolutionner, on est juste là pour améliorer la situation tout en respectant ce qui a été fait. Mais je ne suis pas là pour vendre du rêve. »

Parmi les choses concrètes, il y a une invitation pour le tour préliminaire de l’Euroligue. Et celle-ci fait grincer quelques dents...
« Tout ce que je veux dire au sujet de cette wild-card, c’est qu’en France, on se plaint toujours de ne rien avoir. Et quand on obtient quelque chose, personne n’est content ! Nous ce que l’on veut, c’est mettre en avant l’ASVEL évidemment, mais surtout le basket français ! Et d’ailleurs, nous avons la volonté d’organiser ce tour préliminaire à l’Astroballe. Encore une fois, pour la France et le basket français, ça ne peut être que positif ! »

Vas-tu ramener quelques investisseurs ?
« Oui, Michaël Finley et Corey Maggette (ex-joueurs NBA) vont investir à l’ASVEL. Nous avons aussi un autre investisseur de New York qui va entrer dans l’affaire, ainsi que Bruno Rousset (APRIL). Et je n’oublie pas Roland Tchénio, Jacques Gaillard et Michel Garcia, qui sont là depuis longtemps, et pour lesquels j’estime important qu’ils soient encore présents à l’avenir. »

Côté effectif, quatre joueurs ont déjà été recrutés. D’autres vont-ils suivre ?
« On est à la recherche d’un poste 2/3 et d’un poste 4. On essaie de créer de la stabilité, et ça commence par le coach que nous avons fait signer trois ans de plus. Avec nos Français et les Américains qui connaissent la Pro A, ça prend bien forme. »

Il y a aussi le cas Edwin Jackson, qui est sous contrat, mais qui bénéficie d’une clause de sortie en cas de contrat garanti en NBA...
« Edwin, pour moi, a largement le niveau NBA, mais en tant que président de l’ASVEL, mon job, évidemment, c’est de le garder. Donc j’essaie de le convaincre ! »

Un rapprochement Spurs – ASVEL est à l’ordre du jour ?
« Oui, bien sûr. La saison prochaine, avec l’accord de Pierre Vincent, un assistant des Spurs sera présent à Villeurbanne pour faire le lien entre les deux clubs. Et mon ambition est de faire jouer l’ASVEL à San Antonio d’ici deux à trois ans. »

Et que toi, tu finisses ta carrière à l’ASVEL, c’est toujours d’actualité ?
« Evidemment, j’aimerais finir ici. Mais encore faut-il que Pierre Vincent veuille de moi... »
Envoyer cet article à un(e) ami(e)
   

   

CLASSEMENT PRO A

Clt. %V
    V/D
Clt. %V
    V/D
1Strasbourg67
    20/10
9Orléans54
    16/14
2Limoges67
    20/10
10Nanterre54
    16/14
3Le Mans64
    19/11
11Pau-L.-O.50
    15/15
4Nancy60
    18/12
12Gravelines44
    13/17
5Paris L.60
    18/12
13Cholet40
    12/18
6Dijon60
    18/12
14Le Havre30
    9/21
7ASVEL57
    17/13
15Roanne20
    6/24
16Antibes20
    6/24

CLASSEMENT ESPOIRS

Clt. %V
    V/D
Clt. %V
    V/D
1Gravelines97
    29/1
9Pau-L.-O.43
    13/17
2Antibes70
    21/9
10Chalon-sur-s.43
    13/17
3Cholet60
    18/12
11Le Mans43
    13/17
4Dijon57
    17/13
12Limoges40
    12/18
5Paris L.57
    17/13
13Orleans37
    11/19
6Nancy57
    17/13
14Roanne33
    10/20
7ASVEL57
    17/13
15Nanterre27
    8/22
8Strasbourg53
    16/14
16Le Havre27
    8/22
Sponsors
LDLC.COM Villeurbanne Ville de Lyon Grand Lyon Alstom Transports Dalkia Groupe Floriot Iribus Iveco Keolis Cne COIRO TP DELLNER Fontanel Promotion Kia Maïa Sonnier Quick RadioScoop Smart Sensing Toupargel

© DynamicView