Kahudi Nanterre (3)
Bercy nous voici !

Vainqueur de Nanterre (70-66), l’ASVEL s’est qualifiée pour la finale de la coupe de France ! Elle retrouvera Le Mans, qui est allé gagner à Gravelines-Dunkerque (60-74) le 1er mai prochain dans le tout nouveau Bercy.

 

Le défi était immense, et l’ASVEL a su le relever ! Déjà vainqueurs il y a trois jours à Nanterre, les Villeurbannais se savaient attendus par une formation qui rêvait de rejoindre Bercy pour la troisième fois en quatre ans. Mais la Green Team a répondu présent dans une rencontre aux allures de grand combat. Très vite poussée dans ses retranchements (10-17, 6è) après le départ canon de Jérémy NZEULIE et ses coéquipiers, l’ASVEL infligeait un 7-0 en une minute après un temps-mort bien senti de JD.JACKSON pour recoller, puis accélérait encore en début de deuxième quart-temps, profitant du bon passage de ses rotations, Alex CHASSANG et Darryl WATKINS notamment (28-25, 14è).

 

L’ASVEL resserre sa défense et accélère à la reprise

 

Mais en manque d’adresse à trois points (3/14) et en laissant quelques lancers-francs en route (9/13 à la pause), l’ASVEL, qui pouvait pourtant compter sur des exploits personnels de Charles KAHUDI, voyait son adversaire faire la course en tête, malgré les trois fautes individuelles infligées à Mykal RILEY et Doron LAMB (36-40). Le combat s’installa alors véritablement au retour des vestiaires. A de nombreuses reprises, personne n’hésitait pas à se jeter à corps perdus dans la bataille et l’Astroballe se régalait devant se spectacle d’une intensité rare. Tasmin MITCHELL se muait en unique solution offensive pour Nanterre, alors que le collectif villeurbannais posait peu à peu sa griffe. David ANDERSEN, bien présent, et déterminant, Darryl WATKINS à la conclusion d’un alley-oop spectaculaire avec Trenton MEACHAM, puis David LIGHTY, agressif vers le panier, remettaient leur équipe en tête au tableau d’affichage (52-48) à la fin du troisième quart-temps.

 

Comme il y a trois jours, un dernier « stop » décisif !

 

Et l’ASVEL insistait encore ! Un panier primé de Charles KAHUDI puis deux points en fin de possession de Nicolas LANG lui offrait son plus gros avantage du match (60-53, 34è), avant que la tension n’augmente encore d’un cran. Héroïques en défense, les Villeurbannais enchaînaient quatre « stops » de suite sur la même action, suivie d’un panier extérieur de David ANDERSEN (66-60, 37è). Mais Nanterre, comme toujours, ne lâcha rien… Mykal RILEY puis TJ.CAMPBELL ramenèrent leur équipe (66-65) qui s’offrait même la balle de match. Mais comme il y a trois jours, c’est la défense de l’ASVEL qui fit la différence, Charles KAHUDI stoppant Mykal RILEY et s’emparant d’un dernier rebond essentiel, avant d’assurer le coup sur la ligne des lancers-francs.

 

Supporters de l’ASVEL, vous avez un peu plus d’un mois pour préparer votre voyage dans la capitale…

 

Crédit photos : Jean-Charles MENGUI

Le match en chiffres

 

ASVEL 70 – 66 NANTERRE

(19-23, 17-17, 16-8, 18-18)

 

Pour l’ASVEL : 22/55 aux tirs (40%) dont 7/23 à trois points (30%), 19/25 aux lancers-francs (76%), 42 rebonds dont 15 offensifs, 15 passes décisives, 12 balles perdues, 20 fautes personnelles

 

Pour Nanterre : 25/67 aux tirs (37%) dont 7/28 à trois points (25%), 9/15 aux lancers-francs (60%), 37 rebonds dont 19 offensifs, 13 passes décisives, 10 balles perdues, 25 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : Charles KAHUDI (24), David ANDERSEN (13), Trenton MEACHAM (8), Alex CHASSANG (8), David LIGHTY (6), Livio JEAN-CHARLES (4), Nicolas LANG (4), Darryl WATKINS (3)

 

Nanterre : Tasmin MITCHELL (14), T.J.CAMPBELL (12), Mykal RILEY (11), Jérémy NZEULIE (10), Mam JAITEH (7), Fernando RAPOSO (4), Hugo INVERNIZZI (3), Doron LAMB (3), Warren RACINE (2)

Le chiffre : 13

 

L’ASVEL va disputer la 13ème finale de coupe de France de son histoire. Jusqu’ici, elle s’est imposée à 8 reprises, la dernière fois en 2008, pour 4 défaites.

Charles KAHUDI, de plus en plus fort !

 

Si l’ASVEL l’a fait venir, c’était pour passer un cap. Et l’ailier international assume pleinement son statut ! Déjà auteur de performances de choix ces dernières semaines (38 d’évaluation à Rouen, 28 samedi à Nanterre), « L’Homme » a encore épaté, offrant un récital des deux côtés du parquet. En défense, il s’est sacrifié (7rbs et 2blks). En attaque, il a été déterminant (24pts à 8/13)… « Charles, c’est un vrai leader, il a été omniprésent, ne force rien et ne se laisse pas déstabiliser. En ce moment, il brille, mais je ne suis pas surpris… » a expliqué JD.JACKSON après le match. Pourvu que ça dure !

DSC_8658
DSC_8649
Les réactions

 

JD.JACKSON – Coach


 

« C’est vraiment une montagne qui se présentait face à nous, les battre deux fois en trois jours… On a réussi à rester dedans en première mi-temps alors que l’on a été dominé. Et puis on a été suragressifs après la pause, en faisant beaucoup d’efforts et de sacrifices. Et on a su rester assez lucides sur la fin. Maintenant, on est content mais on n’oublie pas qu’il nous reste la marche la plus difficile à franchir, si on va en finale, c’est pour la gagner !

 

Le Mans en finale ? C’est l’une des équipes les plus difficiles à contenir, ils ont une telle dureté physique que cela va rendre quoi qu’il arrive le match difficile. »

 

David ANDERSEN – 13pts, 7rbs et 5ass en 29min


 

« On va à Bercy, donc tout le monde est content… C’était une bagarre, la guerre, et c’est toujours le cas quand tu joues deux fois en trois jours. On a fait le boulot que l’on voulait faire, et de belle façon. Tout le monde a augmenté son niveau, a répondu présent. Il faut avouer que la victoire contre Chalon nous a fait du bien, on est beaucoup plus forts mentalement depuis. Et ce soir, c’est une magnifique victoire collective ! »

 

Charles KAHUDI – 24pts et 7rbs en 31min


 

« Il y a eu un vrai combat, ce qui est normal lorsqu’une place en finale est en jeu. Maintenant, aller à Bercy, ça ne suffit pas… Il reste encore un match à gagner. A nous d’être prêts ! »

 

Pascal DONNADIEU – Coach de Nanterre


 

« Mes joueurs ont fait ce qu’il fallait, même mieux que ce que l’on souhaitait. On a montré beaucoup de vertus morales, même quand on a été décroché. Ce soir, on est terriblement frustré, je pense que cette défaite est tout sauf méritée. »

Prochain rendez-vous

 

ASVEL – NANCY

 

Pro A – 25ème journée

 

Samedi 26 mars à 20 heures

 

Astroballe

Vous pourriez aussi aimer

L'ASVEL a dû batailler !

Tout s’est joué dans les dernières secondes et la Green Team a su garder son sang-froid pour battre le CSP Limoges (72-69). Car si elle a survolé les débats en première mi-temps, portée...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Les Espoirs en mal d’adresse

Dans un mauvais jour en attaque (41% de réussite, 2/17 à trois points, 27 balles perdues), les Espoirs de l’ASVEL ont concédé leur quatrième défaite de la saison, logiquement battus par Limoges (43-57)....

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail