Hall of fame

Alain GILLES

Le-basket-francais-Alain-Gilles
Le-basket-francais-Alain-Gilles

S’il fallait n’en retenir qu’un, beaucoup s’accordent à dire que ce serait lui…

 

Elu plus grand basketteur du 20ème siècle, « Gillou » a révolutionné son sport, étendant une exceptionnelle carrière sur un quart de siècle. Plus jeune joueur de l’histoire de l’équipe de France, il est devenu le vétéran.

 

Né à Roanne en mai 1945, « Monsieur Basket » joue son premier match professionnel à seulement 15 ans contre… l’ASVEL, qu’il rejoindra en 1965. Le début d’une histoire gravée à jamais dans les livres de Basket. Champion de France à huit reprises, Alain GILLES et l’ASVEL atteignent même la finale de la coupe des coupes en 1983.

 

De meneur de jeu et capitaine emblématique, il passera ensuite au rôle d’entraîneur, puis de conseiller et enfin de membre d’honneur. Mais au-delà de son extraordinaire carrière, c’est aussi par sa passion et son amour du maillot que « Gillou » aura brillé, transmettant des valeurs d’humilité, d’excellence et de partage inégalables.

 

Amoureux de la balle orange et de l’ASVEL, Alain GILLES était présent à chacun des matchs à l’Astroballe, avant que la maladie n’ait eu raison de lui. Il s’est éteint le 18 novembre 2014 à l’âge de 69 ans.

 

Avec son maillot accroché au dessus du parquet de l’Astroballe, l’empreinte de « Gillou » est bel et bien là. Et son numéro 4 restera à jamais dans les cœurs des supporters villeurbannais.

André BUFFIERE

25 Apr 1954, Paris, France --- French basketball player from Villeurbanne, Andre Buffiere. --- Image by © Universal/TempSport/Corbis

Né le 12 novembre 1922 à Vion (Ardèche), « Bubu », véritable monument du basket français, a débuté dans la région à la Fraternelle d’Oullins, avant de rejoindre l’ASVEL en 1948.

 

En tant que joueur, il remporte quatre titres de champion de France entre 1949 et 1955 ainsi que la première coupe de France du club, en 1953, et accumule les sélections en équipe de France (96 capes), remportant notamment la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Londres, en 1948.

 

A la fin de sa carrière de joueur, André BUFFIERE va ensuite s’illustrer dans celle d’entraîneur et remportera six nouveaux trophées, avec l’ASVEL, puis Limoges. Recruteur clairvoyant, il conseillera notamment à Raphaël De Barros de s’attacher les services d’Alain Gilles, en 1965.

 

Après avoir quitté un temps la région, « Bubu » revient à l’ASVEL en 1973, remportant au passage deux nouveaux titres de champion de France (1975 et 1977) et disputant deux demi-finales de la coupe des Champions (1976 et 1978).

 

Il occupera ensuite le poste de conseiller technique du club au cours des années 80 et sera sélectionné dans le cinq majeur historique de l’ASVEL.

 

André BUFFIERE s’est éteint le 2 octobre 2014, à l’âge de 91 ans.

25 Apr 1954, Paris, France --- French basketball player from Villeurbanne, Andre Buffiere. --- Image by © Universal/TempSport/Corbis

Delaney RUDD

Delaney RUDD
Delaney RUDD

Symbole de l’ascension de l’ASVEL dans les années 90, « Mister D », natif de Caroline du Nord, débute le basket à l’âge de huit ans, et gravit les échelons un à un jusqu’à son titre de champion universitaire 1982 avec Wake Forrest.

 

Drafté en 83ème position l’année suivante, il n’est toutefois pas conservé par les Utah Jazz et décide alors de mettre un terme à sa carrière après quelques matchs en Ligue Mineure. Mais Delaney RUDD se ravise et tente finalement de tenter l’aventure en Europe, au PAOK Salonique. Choix payant puisque cette fois-ci, il convainc les recruteurs NBA et rejoint les Milwaukee Bucks, puis de nouveau les Utah Jazz (239 matchs NBA au total).

 

En 1993, son histoire d’amour débute avec l’ASVEL, où l’on lui attribue le fameux numéro 4, porté jusque là par le légendaire Alain GILLES. L’impact de Delaney RUDD sur l’équipe est immédiat, sa complicité avec Greg BEUGNOT et les dirigeants font de lui l’homme-clé d’une équipe qui rayonne.

 

Malgré des échecs successifs en finale de Pro A, Delaney RUDD est le leader naturel d’une formation qui enchante son public, enchaîne les performances de choix en Europe et atteint notamment le Final Four de l’Euroligue en 1997.

 

Elu meilleur joueur du championnat en 1996 et 1997, Delaney quittera, en pleurs, l’ASVEL en 1999, après sept saisons passées au club. Mais son numéro 4 flottera éternellement au-dessus du parquet de l’Astroballe, aux côtés de celui d’Alain GILLES.

Henri GRANGE

Henri GRANGE

Le moins que l’on puisse dire, c’est que son parcours est atypique… Né dans la Drôme en 1934, Henri GRANGE découvre le basket dans une école du Maroc, le pays qui accueillit sa famille au milieu des années 40. Très vite, ses qualités sont remarquées et il ne tarde pas à porter le maillot de la sélection nationale du Maroc.

 

En 1952, lors d’un match amical face à l’équipe de France, Robert BUSNEL, alors coach des Bleus, décide de la faire progresser, et le convoque l’année suivante pour disputer son premier match international sous le maillot de l’équipe de France.

 

André BUFFIERE n’hésite pas une seconde et le convainc de rejoindre l’ASVEL en 1954, un club qu’il ne quittera jamais… En seize saisons passées sous le maillot vert, celui que tout le monde surnommait « Le Marocain » remportera sept titres de champion de France et trois coupes de France. Il continuera en parallèle à faire le bonheur de l’équipe de France, avec laquelle il compte 133 sélections.

 

Comme ses compères de toujours André BUFFIERE et Alain GILLES, il fait évidemment partie du cinq majeur historique de l’ASVEL.

Henri GRANGE