hodge-bcl-1
« Emmener l’ASVEL tout en haut ! »

Supporters de l’ASVEL, vous avez été nombreux à voter et c’est finalement Walter HODGE que vous avez élu joueur de la mi-saison, avec une confortable avance sur ses poursuivants. Véritable leader offensif de l’ASVEL, à la fois meilleur scoreur et meilleur passeur de l’équipe, le meneur de jeu Porto-Ricain a su se rendre indispensable à l’ASVEL.

 

Bravo à lui ! Bravo également à Gaëlle qui a été tirée au sort sur notre application Facebook pour remettre le trophée à Walter lors du match ASVEL / Nanterre et pour gagner son maillot dédicacé.

 

L’occasion pour nous de nous entretenir avec le numéro 15 de la Green Team qui s’est confié avant une deuxième partie de saison où les objectifs ne manquent pas.

Walter, qu’as-tu fait pendant ce mini-break ?

 

« J’en ai profité pour passer du temps avec ma famille. Ma tante est décédée la semaine dernière, malheureusement, je ne suis pas arrivé à temps pour lui dire au revoir, mais j’ai pu revoir toute ma famille et partager des choses avec eux. Et puis, j’ai aussi pris soin de mon corps car depuis le mois d’août, on n’a pas arrêté une seconde… »

 

Voilà six mois que tu es en France, si tu devais définir le championnat, tu dirais quoi ?

 

« Le plus marquant, c’est qu’il n’y a aucun favori, aucune équipe au-dessus du lot. Chaque week-end, tu es en danger car tu sais que tout le monde peut battre tout le monde. Il faut jouer dur tout le temps, contre le premier ou le dernier de la ligue, c’est vraiment très excitant ! »

 

Et en dehors du terrain, quel genre de vie as-tu ?

 

« Oh, je suis un être humain normal ! Je profite des moments de break pour visiter la ville, aller au restaurant, sortir boire un coup quand on le peut… Mais la plupart du temps, je le passe chez moi, à regarder des films et écouter de la musique. »

« Chaque week-end, tu es en danger car tu sais que tout le monde peut battre tout le monde… C’est vraiment très excitant ! »

Quand tes amis voient que tu joues en France, quelle est leur réaction ? Quelle réputation a la Pro A ?

 

« J’entends beaucoup de gens dire que le championnat de France est une ligue « sale ». Mais quand, comme moi, tu as joué dans la ligue porto-ricaine, il n’y a rien qui te paraisse « sale »… Là-bas, il y avait des bagarres à tous les matchs ! Ici, en France, c’est vrai que tout n’est pas très légal sur le terrain, qu’il faut aimer le combat, mais il n’y a aucun problème. Et le niveau de jeu est vraiment très intéressant. »

 

Est-ce que pendant cette première partie de saison, un joueur ou une équipe t’ont particulièrement impressionné ?

 

« Non, je ne réfléchis jamais comme ça. Il y a des bons joueurs, des bonnes équipes, mais moi, je suis concentré sur mon travail et le rendement de mon équipe pour emmener l’ASVEL tout en haut. »

hodge-ventspils-bcl-1

Son CV


 

30 ans, 1m83, meneur de jeu

 

2005-2009 : Université de Florida

2009-2010 : Santurce (Porto Rico)

2010-2013 : Gora (Pologne)

2013-2014 : Vitoria (Espagne)

2014-2015 : Zénith Saint-Pétersbourg (Russie)

2015-2016 : Cantu (Italie)

Depuis août 2016 : ASVEL

 

 

Ses stats à l’ASVEL


 

33 matchs joués

(17 saison régulière, 14 en BCL, 1 Match des Champions et 1 en coupe de France)

 

12.9 points à 45.2% aux tirs

35.5% à trois points

79.5% aux lancers-francs

2.4 rebonds

6.1 passes décisives

13.3 d’évaluation

28.8 minutes

hodge-klaipeda-fiba-1

Et selon toi, que doit encore améliorer l’ASVEL pour remporter des trophées cette saison ?

 

« Je pense que notre défense est meilleure chaque jour, mais en attaque, on doit être capable de faire beaucoup mieux que cela. On fait de belles choses, le ballon bouge bien, on sait jouer les uns pour les autres, mais nos balles perdues nous plombent parfois. »

« Quand j’étais petit, je ne disais jamais rien !!! J’étais même plutôt très timide… Mais plus j’ai grandi, et plus je me suis mis à parler, je ne sais pas trop pourquoi ! »

Quand tu marques un panier à trois points, tu effectues toujours le même geste (un baiser envoyé vers le ciel). Que signifie-t-il ?

 

« C’est pour ma grand-mère. Elle était ma première fan quand j’étais petit et m’a demandé un jour de lui faire un signe quand je marquerais un trois points. Aujourd’hui, je sais qu’elle me regarde de là-haut et je lui ferais toujours ce signe ! C’est une personne très spéciale pour moi, vraiment très spéciale… »

 

L’un des traits de ta personnalité qui ressort très souvent, c’est que tu parles beaucoup… Tu étais déjà comme ça à l’école ?

 

« Non, quand j’étais petit, je ne disais jamais rien !!! J’étais même plutôt très timide… Mais plus j’ai grandi, et plus je me suis mis à parler, je ne sais pas trop pourquoi ! C’est comme ça, c’est ma personnalité. Je sais que beaucoup peuvent penser que je suis un peu fou comme mec, mais je suis juste comme ça ! »

 

Et maintenant, les arbitres sont même devenus tes amis non ?…

 

« Franchement, je suis « cool » avec eux ! Je n’ai aucun problème avec ceux qui respectent ce qu’ils viennent nous dire en début de match. Ce que je n’accepte pas, c’est quand ils nous disent : « Ca, ça et ça, vous n’avez pas le droit, c’est une faute », et qu’ils ne tiennent pas parole. J’accepte sans aucun problème que mon adversaire me défie, joue dur etc… Moi aussi je vais le faire ! Je ne me plains jamais, je ne demande rien, je suis juste là pour faire mon boulot. Mais juste, s’il y a faute, siffle faute ! »

 

Pour finir, si tu devais te donner une note de 1 à 10 sur cette première partie de saison ?

 

« Je dirais… 7. Je peux mieux faire, dans tous les secteurs. Et ça me laisse de la marge pour aller chercher un 10 en fin de saison ! »

hodge-bcl-4

Crédit photos : Basketball Champions League

Vous pourriez aussi aimer

"On a envie de dominer"

L'ASVEL Basket version 2017-2018, rassemblée depuis jeudi, commence lundi le traditionnel stage à l'Alpe d'Huez. Une période déterminante selon le coach JD.Jackson pour la concrétisation des ambitions de son groupe.   Quelle importance...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Livio revient aussi !

Après Casper WARE et David ANDERSEN, un troisième champion de France en titre fait son retour au sein de la Green Team pour tenter de lui permettre de défendre son titre conquis en…

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

"Je n'ai pas hésité !"

De retour à l’ASVEL après six mois passés, David ANDERSEN a retrouvé l’ASVEL avec laquelle il jouera son premier match lundi contre Hyères-Toulon (20h30). Déterminé à aider la Green Team à défendre son...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail