????????????????????????????????????
En outsider ambitieux

L’ASVEL ne partira pas avec les faveurs des pronostics en demi-finale des Playoffs, face à une équipe de Monaco invaincue depuis deux mois et demi. Mais elle est remplie d’ambitions, avant d’aborder une série en cinq manches, tout sauf une habitude pour JD.JACKSON : « Il va falloir gérer les joueurs, les efforts… Et être réactif tactiquement. Tu ne peux pas proposer la même chose cinq fois de suite ! »

 

Avec donc la volonté de « surprendre » la Roca Team, les Villeurbannais vont tenter d’imposer leur rythme, d’entrer dans cette demi-finale avec un maximum d’intensité. « Ce que l’on a montré en quart de finale est très encourageant », explique d’ailleurs Charles KAHUDI, rassuré par l’état de son genou mis à mal lors du match 2 contre Chalon-sur-Saône. « Notre force, on la connaît. Elle consiste à défendre avant de penser à attaquer », ajoute-t-il.

 

Et l’ASVEL devra offrir un visage au moins aussi performant que face à l’Elan pour jouer un mauvais tour aux Monégasques qui ont dominé, « et pas qu’un peu ! », dixit Charles KAHUDI, la saison régulière de PRO A (1er, 27 victoires pour 7 défaites). « Celui qui reçoit le premier match a toujours un peu plus de pression », explique JD.JACKSON, qui reconnaît toutefois que « tourner à 0-2 deviendrait mission très compliquée », et conclut lucidement : « Sur une série en cinq matchs, c’est la meilleure équipe qui gagne ! » Coup d’envoi des hostilités dimanche à 20h30.

Du côté de Monaco :

 


 

Une machine à gagner

 

Vingt-sept victoires en saison régulière, seize sur dix-sept à domicile et une série incroyable de quatorze succès de suite ! La Roca Team arrive lancé à toute vitesse face à l’ASVEL, après avoir nettement dominé Nanterre en quart de finale. En Nationale 2 il y a encore cinq ans, ce « nouveau riche » du basket français a gravi les échelons à cent à l’heure et sa première saison dans l’élite est épatante. Son effectif pléthorique lui offre de très nombreuses solutions et ses six joueurs non-JFL (Adrian UTER, DJ.COOPER, Darrel MITCHELL, Kyrylo FESENKO, Sergii GLADYR et Jamal SHULER) lui permettent de varier son Roster selon l’adversaire.

Le chiffre : 14

 

Le nombre de succès consécutifs de Monaco, qui n’a plus perdu depuis le 7 mars dernier (70-76 contre Strasbourg), sa seule défaite de la saison à domicile

Le joueur à suivre : Jamal SHULER

 


 

Star parmi les stars

 

Au milieu de toutes ses stars, Monaco peut compter sur un visage désormais bien connu du championnat de France. A 30 ans, Jamal SHULER, passé par Vichy, Nancy et Nanterre, a été l’une des pièces maîtresses de la Roca Team en saison régulière (15.8pts 3.9rbs et 2.9ass) et est encore monté d’un cran en quart de finale des Playoffs face à Nanterre (26.5pts/match). Attaquant surdoué, danger permanent derrière la ligne à trois points (11/16 en Playoffs !), l’Américain attire tous les regards de la défense adverse, et libère ainsi ses partenaires. Il sera un danger parmi les autres dans cette demi-finale.

Le programme des demies

 

Matchs 1

Samedi 21 mai (20h30) : Strasbourg – Le Mans

Dimanche 22 mai (20h30) : Monaco – ASVEL

 

Matchs 2

Lundi 23 mai (20h30) : Strasbourg – Le Mans

Mardi 24 mai (20h30) : Monaco – ASVEL

 

Matchs 3

Jeudi 26 mai (20h30) : Le Mans – Strasbourg

Vendredi 27 mai (21h) : ASVEL – Monaco

 

Matchs 4 et 5 éventuels (horaires à déterminer)

Kahudi SIG (1)
Trois questions à…
Charles KAHUDI

 

« Pas imbattables ! »

 

Tu n’avais aucun doute qu’une fois les Playoffs débutés, l’ASVEL afficherait un visage aussi conquérant ?

 

« Dire que je n’avais aucun doute, ce serait mentir ! On a eu tellement de hauts et de bas, on a raté notre finale de coupe de France… Mais on a refait une petite réunion entre nous avant de commencer les Playoffs pour vraiment se dire les choses et prendre conscience de notre potentiel. A l’arrivée, on a montré des signes très encourageants. »

 

Monaco, c’est encore un cran au dessus ?

 

« Bah, ils ont dominé le championnat, et pas qu’un peu ! Ils ont une très belle équipe, bien en place, mais ils ne sont pas imbattables ! Si on regarde bien nos deux matchs de championnat, on n’est pas si loin. La pression est sur eux, et nous, on n’a rien à perdre. »

 

Selon toi, l’avantage du terrain compte vraiment ?

 

« Non, je n’arrête pas de répéter que l’on est partout chez nous. Certes, le public peut nous pousser et être très important dans les moments chauds. Mais peu importe où tu joues, un terrain de basket, c’est le même partout ! A partir du moment où tu imposes ton style de jeu, tu te sens chez toi. »

Où suivre le match ?

 

En direct sur notre Webradio

En direct sur Ma Chaîne Sport

Vous pourriez aussi aimer

L'ASVEL a dû batailler !

Tout s’est joué dans les dernières secondes et la Green Team a su garder son sang-froid pour battre le CSP Limoges (72-69). Car si elle a survolé les débats en première mi-temps, portée...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Les Espoirs en mal d’adresse

Dans un mauvais jour en attaque (41% de réussite, 2/17 à trois points, 27 balles perdues), les Espoirs de l’ASVEL ont concédé leur quatrième défaite de la saison, logiquement battus par Limoges (43-57)....

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail