IMG_0521
HEROÏQUE ASVEL !!!

Vainqueur de Strasbourg dans un match irrespirable (60-59), et une Astroballe en feu, l’ASVEL égalise à deux manches partout et s’offre un cinquième match de folie, mardi soir (20h30), au Rhénus.

 

Pour une dernière de la saison à domicile, l’Astroballe a été gâtée. Et il faut bien avouer que les supporters villeurbannais avaient tout mis en œuvre pour mériter un tel suspense, et un tel dénouement. Parfois malmenée, souvent menée au score, la Green Team n’a pourtant jamais vacillé et su renverser une fin de match tendue comme jamais. Car si Darryl WATKINS contrait très vite Bangaly FOFANA, ce sont bien les Strasbourgeois qui firent la loi dans l’entame du match. Rodrigue BEAUBOIS était dans un très grand soir, Mardy COLLINS dans un pas mauvais non plus, et l’ASVEL courrait après la marque (5-8, 9-14 puis 14-19, 8è).

 

Un premier changement intervint lorsque Edouard CHOQUET fît son entrée sur le parquet. Le troisième meneur de jeu, dans la hiérarchie, dégainait d’entrée à trois points, puis concluait sur sa main gauche près du cercle, avant d’offrir l’une des passes de l’année à David ANDERSEN (24-26, 14è). Le pivot Australien montait lui aussi peu à peu en puissance et commençait à dominer la « peinture » pour ramener la Green Team dans les talons de la SIG. Les Villeurbannais faisaient même se lever, une première fois, l’Astroballe avec ce tir au buzzer de Trenton MEACHAM, leur offrant leur premier avantage du match (35-33).

 

Pas refroidis par la mi-temps, les joueurs de JD.JACKSON repartaient à cent à l’heure et Charles KAHUDI, en périphérie, leur donnait même sept longueurs d’avance (40-33, 22è), mais la SIG ne paniquait pas et s’en remettait à Kyle WEEMS et Rodrigue BEAUBOIS pour reprendre les devants au tableau d’affichage (44-47 à la fin du troisième quart-temps). La situation se corsait même un peu plus pour l’ASVEL quand Tony TAYLOR, oublié par la défense, puis Mardy COLLINS, d’un tir exceptionnel en fin de possession, rapprochaient un peu plus Strasbourg du titre de champion (51-56, 36è)…

 

Mais pour la Green Team, il était hors de question de remettre le trophée à l’Astroballe ! Dans le sillage d’un Charles KAHUDI époustouflant en défense, malgré ses quatre fautes personnelles, l’ASVEL grignotait son retard sur des lancers-francs de David ANDERSEN, égalisait sur un dunk de Livio JEAN-CHARLES puis passait devant sur un lay-up de Casper WARE (59-57). Sur un nouvel exploit XXL, Rodrigue BEAUBOIS égalisait (59-59) mais Casper WARE redonnait un point d’avance sur la ligne des lancers (60-59), avant une dernière défense remarquable pour empêcher la SIG de s’imposer. Tout se jouera donc mardi soir en Alsace lors d’un Epilogue qui s’annonce complètement fou !

 

Crédit photos : Arthur VIGUIER

Le match en chiffres

 

ASVEL 60 – 59 STRASBOURG

(16-22, 19-11, 9-14, 16-12)

 

Pour l’ASVEL : 19/56 aux tirs (34%) dont 4/19 à trois points (21%), 18/23 aux lancers-francs (78%), 39 rebonds dont 10 offensifs, 15 passes décisives, 10 balles perdues, 19 fautes personnelles

 

Pour la SIG : 23/61 aux tirs (38%) dont 7/23 à trois points (30%), 6/9 aux lancers-francs (67%), 37 rebonds dont 9 offensifs, 7 passes décisives, 13 balles perdues, 22 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : David ANDERSEN (14), Charles KAHUDI (12), Livio JEAN-CHARLES (12), Casper WARE (9), Edouard CHOQUET (5), Trenton MEACHAM (5), David LIGHTY (2), Darryl WATKINS (1)

 

SIG : Rodrigue BEAUBOIS (23), Mardy COLLINS (10), Kyle WEEMS (8), Tony TAYLOR (5), Matt HOWARD (5), Jérémy LELOUP (4), Bangaly FOFANA (4)

Le chiffre : 0

 

Jamais une équipe menée 2-0 dans une série n’a réussi à la remporter 3-2. L’ASVEL a une occasion d’entrer dans l’histoire mardi soir au Rhénus…

Le programme de la série

 

Episode 1

Strasbourg 80 – 73 ASVEL

 

Episode 2

Strasbourg 73 – 61 ASVEL

 

Episode 3

ASVEL 90 – 69 Strasbourg

 

Episode 4

ASVEL 60 – 59 Strasbourg

 

Epilogue

Mardi 14 juin (20h30) : Strasbourg – ASVEL

Les réactions

 

JD.JACKSON


 

« Il va falloir faire encore plus gagner chez eux mardi, mais certaines choses que l’on a montrées peuvent nous donner beaucoup d’espoir. Il va falloir se sublimer, trouver de l’adresse et plus de qualité dans notre jeu d’attaque. Mais on s’est donné une chance de jouer ce match 5, et c’est tout ce qui compte ! On peut être fier d’avoir fait ce travail chez nous, mais on devra encore meilleur là-bas. Je tiens aussi vraiment à féliciter des joueurs comme Edouard CHOQUET ou Nicolas LANG qui font des efforts collectifs incroyables dont on parle peu, mais que j’apprécie à leur juste valeur. Et puis je suis également très content pour le public, il est fidèle et est récompensé ! »

 

Charles KAHUDI – 12 points et 9 rebonds


 

« C’est très clair que le public a joué un grand rôle de sixième homme, nous a aidés à faire de gros stops sur la fin, et de ne pas craquer. C’est une très grosse victoire pour nous, on a montré énormément de cœur, et on a su couper le jeu de Strasbourg. Quand on apporte tous en même temps un tel impact physique, on est difficile à manœuvrer. Et puis sur la fin de match, on ne réfléchit plus, c’est uniquement une histoire de cœur et de tripes, et de ce côté-là, on en a beaucoup ! Maintenant, il va falloir aller gagner au Rhénus, on a perdu deux fois là-bas en ne jouant pas notre jeu, mais désormais, on connaît le chemin. Il y a encore des choses à rectifier, mais j’ai confiance ! »

 

Vincent COLLET – Coach de Strasbourg


 

« On a repris dans la bonne direction, avec de l’agressivité et beaucoup de bonnes choses. Mais c’est très regrettable d’avoir très mal négocié les trois dernières minutes avec des erreurs qui nous coûtent le match. On a eu les ballons pour gagner ce match avant même la dernière possession. Pour moi, on aurait du le faire ce soir, c’est une grosse déception. Je pense que le Rhénus sera un critère très important mardi ! »

Vous pourriez aussi aimer

Media Day pour nos Champions !

Après la récupération mercredi, ce jeudi était placé sous le signe du Media Day. Remontés à Paris ce matin, les Villeurbannais ont enchaîné les médias nationaux (BFM TV / RMC, L'Equipe, Le Figaro...)...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

CHAMPIONS !!!

Historique ! Menée deux manches à rien, l'ASVEL a renversé la situation face à Strasbourg pour s'adjuger le 18ème titre de champion de France de son histoire, au terme d'un match 5 bien...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Quel épilogue !

Et pour finir, l’apothéose ? En tous les cas, c’est le final rêvé, un match 5 dans une finale pleine de suspense. Strasbourg s’est emparé des deux premières manches mais l’ASVEL a montré une...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail