img_0547-1
Impeccable ASVEL !

Larges vainqueurs de Pau (80-94), les Villeurbannais disputeront dimanche (17h) la finale de la Disneyland Paris Leaders Cup 2017 face à Monaco, vainqueur de Nanterre (81-76). Comme la veille face à Chalon-sur-Saône, l’ASVEL a mis la main d’entrée sur cette demi-finale. Pour l’aider, une adresse extérieure fantastique, un jeu collectif parfait et une défense déjà en place. Les partenaires de Nikola DRAGOVIC (12 points en 16 minutes) attendaient près de cinq minutes pour rater un shoot (8-16, 5è) et insistaient à l’intérieur sur un Darryl WATKINS encore dominant (13 points à 5/6 aux tirs). Surtout, Walter HODGE, sur la lancée de son match hier, alternait exploits en attaque et défenses héroïques sur DJ.COOPER, complètement privé de munitions offensives. Et la Green Team, qui concluait le deuxième quart-temps sur un dernier tir extérieur de Nicolas LANG, comptait déjà treize longueurs d’avance à la pause (38-51). Sur le même rythme dès la reprise, l’ASVEL poursuivait son entreprise de démolition, un 8-0 en 1’30 lui donnant dix-neuf longueurs d’avance (43-62, 24è). Et face à la zone paloise, Nicolas LANG, Trenton MEACHAM, toujours à 100% dans cette Leaders Cup (5/5 aux tirs, 4/4 à trois points) et même Adrian UTER sanctionnaient en périphérie. Le pivot jamaïcain rendait d’ailleurs une copie impeccable (14 points, 6 rebonds et 6 passes), se partageant la vedette avec Walter HODGE, auteur d’un nouveau double-double (18 points et 10 passes). Après un énorme alley-oop entre Trenton MEACHAM et Bandja SY, l’avance de la Green Team gonflait jusqu’à +27 (62-89, 35è), lui permettant de terminer en roue libre cette rencontre totalement maîtrisée face à un Elan Béarnais, il est vrai, pas aidé par les blessures successives de Yannick BOKOLO, Leopold CAVALIERE puis Elie OKOBO.

 

 

Le chiffre : 2

 

Le nombre de tirs pris par DJ.COOPER (2 points) dans cette demi-finale, le meilleur joueur du championnat (14.4pts et 11.2ass/match) ayant été complètement mis sous l’éteignoir par les meneurs villeurbannais. Comme John ROBERSON la veille avec Chalon.

Le match en chiffres

 

PAU-LACQ-ORTHEZ 80 94 ASVEL

(21-28, 17-23, 17-24, 25-19)

 

Pour l’EBPLO : 27/52 aux tirs (52%) dont 8/22 à trois points (36%), 18/21 aux lancers-francs (86%), 22 rebonds dont 6 offensifs, 17 passes décisives, 15 balles perdues, 16 fautes personnelles

 

Pour l’ASVEL : 36/59 aux tirs (61%) dont 13/23 à trois points (57%), 9/12 aux lancers-francs (75%), 28 rebonds dont 8 offensifs, 28 passes décisives, 12 balles perdues, 20 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

EBPLO : Ron LEWIS (28), Jean-Michel MIPOKA (11), Alain KOFFI (11), Vitalis CHIKOKO (9), Antwayne ROBINSON (9), Elie OKOBO (6), DJ.COOPER (2), Leopold CAVALIERE (2), Corentin CARNE (2)

 

ASVEL : Walter HODGE (18), Adrian UTER (14), Darryl WATKINS (13), Nikola DRAGOVIC (12), DeMarcus NELSON (12), Bandja SY (9), Trenton MEACHAM (8), Nicolas LANG (8)

img_0536-1
mvp

Les réactions

 

JD.JACKSON : « Pour moi, on a eu le même niveau qu’hier. Quand on est capable de jouer quarante minutes avec cette concentration, on a un vrai niveau ! La concentration était là, il faut que ce soit encore le cas demain, car si on a battu deux équipes du Top 4, je pense que ce sera encore plus difficile en finale. Il faudra être à 100% et garder les mêmes intentions. Je ne suis pas surpris par notre niveau de jeu, ni par l’esprit de compétiteurs de mes joueurs, mais on affiche une vraie constance. Et puis je voudrais aussi féliciter Pau pour leur saison et leur Leaders Cup et souhaiter pour eux que les blessures qui les ont touchés ne soient pas trop graves. »

 

Walter HODGE : « On est chaque fois meilleur en tant qu’équipe, on s’amuse, on prend du plaisir sur le terrain ! C’est très important, c’est même le plus important ! Et il faut que ça continue jusqu’au bout de la saison. »

 

Eric BARTECHEKY : « C’est une mauvaise soirée, avec la défaite et les blessures. Félicitations à l’ASVEL car la qualité de jeu qu’ils montrent, c’est du très haut niveau ! J’ai le sentiment que l’on s’est battus, que l’on a essayé, mais c’était trop fort en face.. »

 

Jean-Michel MIPOKA : « On a pris le match à l’envers, on s’est peut-être un peu laissé emporter par l’enjeu et on a un peu perdu la tête. »

Vous pourriez aussi aimer

Monaco conserve son Trophée

A l'issue d'une rencontre d'une qualité exceptionnelle, l'AS Monaco Basket a remporté sa seconde Disneyland Paris Leaders Cup consécutive en battant l'ASVEL (95-91). Mais cette Green Team-là, auteure de trois prestations d'un très...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Quelle réponse !

Nette vainqueur de Chalon-sur-Saône (62-80), l’ASVEL est en demi-finale de la Disneyland Paris Leaders Cup pour la deuxième année consécutive. Parfaitement concentrés dès l’entame de la rencontre, les Villeurbannais passaient un 13-0 d’emblée...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Hausser le niveau !

Pour lutter avec Chalon-sur-Saône ce vendredi (15h30) en quart de finale de la Leaders Cup, l’ASVEL va devoir sortir le grand jeu : « On n’a pas le choix, il faudra jouer notre meilleur basket ! »,...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail