????????????????????????????????????
« J’attends une réaction énorme ! »

Après la défaite concédée face au Maccabi Rishon (82-71), le coach villeurbannais, mécontent des dernières prestations, va scruter le comportement de son équipe qui accueille demain soir (20h) Châlons-Reims.

 

Tu craignais ce déplacement en Israël. Malheureusement, tu avais raison…

 

« Oui, on est tombé sur une équipe qui n’avait pas coupé pendant les vacances, et qui s’était renforcée avec le retour de deux Américains. Ils avaient beaucoup plus de rythme que nous, beaucoup plus d’énergie, et ont joué sur un tout autre niveau que lors des dernières semaines. Et nous n’étions clairement pas prêts pour cela. »

Les absences, les blessés, expliquent cela ?

 

« Oui, en partie, mais il y a d’autres raisons que l’on ne peut pas vraiment accepter. On a manqué de concentration, de cohérence. On doit très vite rectifier cela et retrouver une qualité de jeu qui a disparu, surtout lors des entames de mi-temps. »

 

N’est-ce pas un mal pour un bien cette défaite ?

 

« Si on a la réaction attendue samedi, pourquoi pas… Et j’attends une réaction énorme ! On est à domicile, il faut que l’on soit dominant. »

« On doit vite rectifier cela
et retrouver une qualité de jeu
qui a disparu »
« Ca se situe

 

surtout dans les tripes,

 

il faut que l’on se secoue

 

collectivement et

 

que l’on arrête de subir ! »

Ce qui t’a le plus gêné, c’est le fait de donner la sensation d’accepter d’être dominé ?

 

« C’est le fait de subir ! On ne baisse jamais les bras, ça, c’est positif, mais dès que ça commence à aller mal, on est déstabilisés, et on n’arrive pas à trouver la solution pour avancer. On subit la pression, l’intensité adverse… Il existe évidemment des options tactiques, mais ça se situe surtout dans les tripes, il faut que l’on se secoue collectivement et que l’on arrête d’être fébrile. »

 

Le mot d’ordre, c’est de resserrer les boulons ?

 

« Oui, et de se rendre compte que notre solidité à domicile est encore plus importante maintenant pour combler nos carences actuelles à l’extérieur. C’est sûr que le sentiment de puissance et de grande confiance que l’on a eu quasiment tout au long de la phase aller a un peu disparu. Forcément, les défaites marquent un peu les esprits, il y a moins de sérénité. Mais on a montré par le passé que l’on était capable de réagir. »

Que faut-il craindre de cette équipe de Châlons-Reims ?

 

« C’est le même profil que le Maccabi Rishon, une équipe bien organisée avec beaucoup d’intensité, des joueurs qui aiment courir, beaucoup de contre-attaques. Notre repli défensif sera très important, et c’est un secteur dans lequel on a pris l’eau en Israël. Si on montre le même visage qu’il y a deux jours, on s’expose, à nous de redevenir nous-mêmes. »

 

Crédit photo : Jean-Charles MENGUI

Vous pourriez aussi aimer

« J’ai grandi avec l’ASVEL ! »

En parallèle de sa rencontre face à Varèse, mardi soir à l’Astroballe, l’ASVEL accueillait Patrick COMNINOS, le Chief Executif Officer de la BasketBall Champions League. Le patron de cette compétition a expliqué « qu’après…

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Le nouveau jeu LDLC !

LDLC.com , le partenaire majeur de l'ASVEL Basket, revient en force cette saison avec un tout nouveau jeu qui va conséquemment augmenter le pouvoir d'achat des gagnants... 2 spectateurs se lancent en même...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail