3x1a1180
La série continue !

L’ASVEL s’est imposée face à Neptunas (68-64) pour remporter une septième victoire consécutive en BasketBall Champions League et rejoindre la formation lituanienne en tête du groupe. Contrat rempli pour des Villeurbannais qui ont toutefois du s’employer, malgré un premier quart-temps très abouti, marqué par une adresse extérieure de qualité et les exploits personnels de Walter HODGE (18 points et 6 passes). Mais Neptunas, pas leader de la poule pour rien, exploitait le moindre centimètre pour développer son jeu. Et après avoir compté treize longueurs de retard (29-16, 12è), les partenaires de Martynas MAZEIKA relançaient le suspense en plaçant un 14-3 ; série que Nikola DRAGOVIC, encore dans un bon jour (16 points et 4 rebonds), stoppait pour laisser son équipe en tête à la pause (40-35). La physionomie changeait totalement au retour des vestiaires, les deux formations se lançant dans une véritable bataille. Walter HODGE envoyait Bandja SY vers un nouveau alley-oop de folie et DeMarcus NELSON enfilait sa tenue d’homme providentiel (17 points, 6 rebonds et 5 passes) permettre à l’ASVEL de garder les commandes (49-41 puis 59-53). Neptunas ne lâchait rien et tentait un rapproché (61-59, 36è) mais DeMarcus NELSON à trois points, puis Walter HODGE, parfait sur la ligne des lancers-francs, bouclaient une affaire peu évidente, mais finalement rondement menée. Place désormais au Mans !

 

 

Zoom sur… DeMarcus NELSON

 

Les mots commencent à manquer pour dire à quel point l’arrière Américain est précieux. Depuis son arrivée, l’ASVEL n’a perdu que quatre matchs sur dix-sept… Ce soir encore, toujours dans le rôle de détonateur en sortie de banc, DeMarcus a montré qu’il devenait peu à peu indispensable. Il a d’abord pris ses marques en première mi-temps avant de monter en puissance après la pause. Tantôt créateur (5 passes), souvent scoreur (17 points à 8/14 aux tirs) mais surtout toujours fidèle dans le combat (6 rebonds), l’ancien joueur estampillé Euroligue a également mis sous l’éteignoir Jimmy BARON (6pts à 2/4 aux tirs), le « sniper » de Neptunas. Une nouvelle performance de haute volée !

 

 

Le chiffre : 6

 

Le nombre de victoires consécutives de l’ASVEL à domicile. Depuis deux mois, les Villeurbannais ont gagné neuf de leurs dix derniers matchs à l’Astroballe, qu’ils retrouveront dès jeudi contre Le Mans.

Le match en chiffres

 

ASVEL 68 64 NEPTUNAS

(25-16, 15-19, 14-11, 14-18)

 

Pour l’ASVEL : 24/58 aux tirs (41%) dont 9/22 à trois points (41%), 11/14 aux lancers-francs (79%), 30 rebonds dont 6 offensifs, 19 passes décisives, 10 balles perdues, 18 fautes personnelles

 

Pour Neptunas : 27/61 aux tirs (44%) dont 7/28 à trois points (25%), 3/10 aux lancers-francs (30%), 42 rebonds dont 14 offensifs, 16 passes décisives, 18 balles perdues, 21 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : Walter HODGE (18), DeMarcus NELSON (17), Nikola DRAGOVIC (16), Bandja SY (9), Nicolas LANG (3), Amine NOUA (2), Darryl WATKINS (2), Adrian UTER (1)

 

NEPTUNAS : Martynas MAZEIKA (15), Vytautas SARAKAUSKAS (10), Larry DREW II (10), Mindaugas KACINAS (8), Tadas KLIMAVICIUS (6), Jimmy BARON (6), Omari JOHNSON (5), Jerai GRANT (4)

BCL – 10ème journée

 

ASVEL 68 – 64 Neptunas

Ventspils 97 – 86 Usak

Oldenburg 83 – 71 Rosa Radom

Paok Salonique 78 – 69 Varèse

 

Le classement

1/ Neptunas et ASVEL 18pts ; 3/ Oldenburg 16pts ; 4/ Ventspils et Paok Salonique 15pts ; 6/ Usak et Rosa Radom 13pts ; 8/ Varèse 12pts

 

La prochaine journée

Mercredi 4 janvier

18h : Neptunas – Oldenburg

18h : Usak – Rosa Radom

20h30 : ASVEL – Paok Salonique

20h30 : Varèse – Ventspils

3x1a1388
3x1a1261

Les réactions

 

JD.JACKSON : « On a fait un très bon premier quart-temps, en étant très agressifs, en mettant de la pression et en dominant le tempo. Je suis ensuite déçu de notre deuxième quart-temps, on a joué trop relâché. Et puis la deuxième mi-temps a été une vraie belle bataille, comme on les aime, où l’on a mis beaucoup d’énergie. Et à domicile, on a engrangé de la confiance qui nous permet de forcer la décision sur la fin. Ce fût encore un match serré, que je suis très content d’avoir gagné ! Théoriquement, on visait bien sûr de récupérer le panier average, mais le plus important, c’est de poursuivre notre série de victoires. Premier ou deuxième du groupe, peu importe, si l’on continue de gagner, on fera au pire partie des meilleurs deuxièmes et l’on pourra éviter le premier tour des Playoffs. »

 

Walter HODGE : « On a fait un très bon boulot dès l’entame de match face à une excellente équipe. Je pense que l’on a contrôlé le match, on a aussi su garder notre calme dans les moments importants, on a fait les stops qu’il fallait. C’est toujours important de remporter ce genre de matchs serrés, même si l’on voudrait toujours tout gagner de vingt points. On a su apprendre de nos erreurs du début de saison pour être encore meilleur et remporter, maintenant, les matchs difficiles à gagner. »

 

Dainius ADOMAITIS : « C’est très compliqué de venir gagner ici, on était prêt mais on a fait quelques erreurs grossières qui ne nous ont pas permis de maîtriser leur jeu de transition. On a perdu trop de ballons, donné trop de points faciles et on a été punis sur nos erreurs. Garder le panier average, c’était le plan B, mais on était là pour la victoire… »

Prochain match

 

Jeudi 22 décembre à 20h30

 

ASVEL LE MANS

 

PRO A – 14ème journée

 

Astroballe

Vous pourriez aussi aimer

L'aventure s'arrête là

Battue à Tenerife (61-51) malgré une prestation courageuse, l’ASVEL quitte la BCL au stade des quarts de finale. Mais elle n’a absolument pas à rougir de sa prestation, poussant ce cador du championnat...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Un sommet à franchir

Pour rejoindre le Final Four de la Basketball Champions League, l’ASVEL n’a d'autre choix que de s’imposer sur le parquet de Tenerife ce mercredi (20h30), en quart de finale retour, une semaine après...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Tout sauf nul !

Au terme d’un match de très haut niveau, l’ASVEL a arraché le match nul (62-62) sur un tir à trois points de Nikola DRAGOVIC, face à Tenerife, leader du championnat espagnol. L’Astroballe avait...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail