ware-applause
L’ASVEL finit en trombe

En s’imposant à Reims, la Green Team a bouclé sa saison régulière par une dix-neuvième victoire, sa sixième sur ses sept derniers matchs, à l’issue d’une rencontre assez particulière, aucune des deux équipes n’ayant d’enjeu sportif majeur. D’entrée, chacune des deux formations tentait de mettre du rythme, mais manquait cruellement d’adresse. Charles KAHUDI était dans le ton et Nicolas LANG se chargeait de placer la première accélération (10-16 puis 16-22, 11è). La zone adverse ne gênait pas trop une ASVEL fort adroite à trois points et qui possédait en David ANDERSEN (11 points, 4 rebonds et 3 passes) une arme redoutable. Mais même privé de quatre de ses joueurs Américains, Châlons-Reims restait dans le coup et parvenait à raccrocher le wagon villeurbannais juste avant la pause (40-40).

 

Au retour des vestiaires, Casper WARE réglait la mire tandis que Walter HODGE et Amine NOUA, jusqu’ici préservés, ne mettaient que peu de temps à se mettre au diapason (49-55, 26è). Sans s’échapper au tableau d’affichage, l’ASVEL gardait la main assez sereinement et Bandja SY s’envolait deux fois de suite pour deux actions d’éclat. Dans son sillage, DeMarcus NELSON (12 points à 3/3 à trois points) et Livio JEAN-CHARLES prenaient le relais pour laisser leur équipe aux commandes (61-66 puis 67-74, 36è). Mais bien décidé à finir la saison sur un coup d’éclat, le CCRB donnait tout dans le money-time, se rapprochait à un petit point et s’offrait même le tir de la gagne. Mais la défense villeurbannaise, beaucoup plus dans le ton en deuxième mi-temps, assurait le coup sur la dernière possession. Place aux Playoffs !

 

 

Le chiffre : 25

 

Le temps de jeu de Nicolas LANG, joueur le plus utilisé par JD.JACKSON, qui avait annoncé vouloir préserver son effectif en vue des Playoffs.

Le match en chiffres

 

CHALONS-REIMS 75  77 ASVEL

(16-19, 24-21, 14-17, 21-20)

 

Pour le CCRB : 33/73 aux tirs (45%) dont 7/18 à trois points (39%), 2/3 aux lancers-francs (67%), 35 rebonds dont 8 offensifs, 20 passes décisives, 5 balles perdues, 16 fautes personnelles

 

Pour l’ASVEL : 28/63 aux tirs (44%) dont 11/32 à trois points (34%), 10/13 aux lancers-francs (77%), 40 rebonds dont 8 offensifs, 20 passes décisives, 11 balles perdues, 10 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

CRRB : Nicolas DE JONG (18), Solo DIABATE (16), Tyler CAIN (14), Luka ANTIC (8), Alexandre KAROLAK (8), Edouard CHOQUET (6), Miha VASL (3), Jules RAMBAUT (2)

 

ASVEL : DeMarcus NELSON (12), David ANDERSEN (11), Casper WARE (11), Nicolas LANG (10), Livio JEAN-CHARLES (10), Darryl WATKINS (7), Nikola DRAGOVIC (6), Bandja SY (4), Amine NOUA (4), Charles KAHUDI (2)

PRO A – 34ème journée

 

 

Nanterre 90 – 81 Paris-Levallois

Nancy 96 – 91 Hyères-Toulon

Limoges 81 – 101 Orléans

Dijon 85 – 82 Pau-Lacq-Orthez

Cholet 43 – 84 Le Portel

Chalon-sur-Saône 97 – 94 Le Mans

Châlons-Reims 75 – 77 ASVEL

Antibes 79 – 71 Gravelines-Dunkerque

Strasbourg 85 – 92 Monaco

Prochain match

 

Lundi 21 mai à 20h30

 

MONACO – ASVEL

 

Playoffs – 1/4 de finale – Match 1

 

Salle Gaston Médecin
mvp

Les réactions

 

JD.JACKSON : « On a bien travaillé avec toutes ces défenses différentes proposées. On a eu beaucoup d’adresse en première période, moins après, mais on a mieux défendu. La performance générale est assez correcte face à une équipe qui tenait à gagner et bien finir chez elle. Maintenant, on a cinq jours pour être mentalement prêt à fournir un engagement monstrueux. On va essayer de jouer les trouble-fête, de les faire paniquer. Monaco a toutes les raisons d’être prêt et en confiance. Il va falloir non seulement hausser notre niveau de jeu, mais aussi se sublimer.« 

 

Nicolas LANG : « Ce n’est jamais facile de jouer ce genre de match. On n’a jamais réussi à le tuer mais on n’a pas non plus trop tremblé. Monaco ? C’est juste le premier du championnat alors que nous, on est huitième… Donc il faut garder les pieds sur terre, mais y aller avec le plein de confiance en nous. Il faut être prêt mentalement, garder cette « bonne » pression, et ne pas se dire qu’à partir de maintenant, c’est du bonus. « 

 

Edouard CHOQUET : « Globalement, on n’a pas à rougir ce soir car en jouant à sept dont deux Espoirs, on arrive à leur tenir tête et on échoue de peu. Pour moi, jouer Monaco dès les quarts, c’est mieux pour l’ASVEL. Ce sera serré, c’est sûr, et je prends pas de risque en te disant que ce sera une belle série. »

Vous pourriez aussi aimer

A l’heure des retrouvailles

Adversaires la saison dernière en finale, Strasbourg et l’ASVEL voient à nouveau leur route se croiser en Playoffs, cette fois-ci dès les demi-finales. Quatrième de la saison régulière, la SIG a éliminé Pau...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Un monumental exploit !!!

L’ASVEL est allée remporter la belle à Monaco (71-74) et se qualifie pour la demi-finale des Playoffs, au cours de laquelle elle retrouvera Strasbourg.   Mais où et quand la Green Team arrêtera-t-elle...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Le match 2 pour Monaco

Le leader de la saison régulière est venu s’imposer à l’Astroballe (66-71). Pour rejoindre les demi-finales, l’ASVEL devra rééditer son exploit vendredi en Principauté. Mais à nouveau, quelle bataille ces deux équipes nous...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail