Andersen Paris
L’ASVEL relève la tête

Vainqueur de Paris-Levallois (72-63), la Green Team a bien redressé la barre après deux défaites consécutives. Prochain rendez-vous, capital dans la course aux Playoffs, samedi (18h) face à Monaco.

 

Le danger était réel face à une formation parisienne qui restait sur quatre victoires de suite en Pro A, mais l’ASVEL a su éviter le piège. Mise sur les bons rails par deux paniers extérieurs de Trenton MEACHAM et David ANDERSEN, puis deux dunks consécutifs de Livio JEAN-CHARLES, elle récitait parfaitement ses gammes offensives, mais le talent de Jason RICH, notamment, l’empêchait de créer l’écart (14-12, 7è). La Green Team mettait alors progressivement sa défense en place, et accélérait dans le sillage des entrées en jeu remarquées de Darryl WATKINS, Edouard CHOQUET et d’un Nicolas LANG ultra efficace derrière la ligne à trois points (29-21, 14è). En insistant d’ailleurs dans ce secteur de jeu (8/12 à la pause), les Villeurbannais atteignaient la mi-temps avec un joli matelas (43-34), l’Astroballe s’étant enflammée après un tir à dix mètres de Trenton MEACHAM.

 

Une victoire collective !

 

Mais au retour des vestiaires, en insistant trop sur le shoot extérieur, mais avec moins de réussite, et en se rendant coupable de quelques oublis défensifs sur Vincent POIRIER, l’ASVEL voyait le PL revenir sur ses talons (48-46, 27è). David ANDERSEN et Landing SANE devaient quitter le parquet, le visage en sang, mais la Green Team trouvait des réponses collectives pour s’en remettre. Et Casper WARE, qui venait d’offrir deux points à Amine NOUA sous le panier, inscrivait son premier panier à l’Astroballe dans la foulée. Toujours menaçant (55-53, 32è), le PL s’en remettait à sa doublette Américaine Chris JONES – Jason RICH quand l’ASVEL répondait en équipe. De retour sur le parquet, David ANDERSEN était tout de suite efficace, Charles KAHUDI, même ménagé, se démenait en défense, et David LIGHTY se montrait toujours très précieux dans le money-time. Sans véritablement trembler, l’ASVEL réussissait ainsi à faire un pas supplémentaire en direction des Playoffs.

 

Crédit photo : Arthur VIGUIER

Le match en chiffres

 

ASVEL 72 – 63 PARIS-LEVALLOIS

(19-18, 24-16, 10-14, 19-15)

 

Pour l’ASVEL : 28/54 aux tirs (52%) dont 10/22 à trois points (45%), 6/8 aux lancers-francs (75%), 29 rebonds dont 7 offensifs, 22 passes décisives, 11 balles perdues, 15 fautes personnelles

 

Pour le PL : 27/66 aux tirs (41%) dont 2/14 à trois points (14%), 7/10 aux lancers-francs (70%), 37 rebonds dont 17 offensifs, 15 passes décisives, 11 balles perdues, 18 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : David ANDERSEN (18), Livio JEAN-CHARLES (10), Nicolas LANG (10), Charles KAHUDI (10), David LIGHTY (6), Trenton MEACHAM (6), Darryl WATKINS (5), Edouard CHOQUET (3), Casper WARE (2), Amine NOUA (2)

 

PL : Chris JONES (18), Vincent POIRIER (16), Jason RICH (12), Eric DAWSON (6), Landing SANE (5), Maxime ROOS (3), Louis LABEYRIE (2), Maleye NDOYE (1)

 

Le chiffre : 22

 

Le nombre de passes décisives de l’ASVEL (pour 11 balles perdues), qui en comptabilisait déjà 15 à la mi-temps.

David ANDERSEN, le guerrier !

 

Une fois de plus, l’Australien a terminé meilleur marqueur de son équipe ce soir, qui lui doit encore beaucoup. Pourtant, « DA » est passé par tous les états… Tout de suite dans son élément, déjà chaud à trois points (2/3 à la pause), il se mua aussi en chef d’orchestre face à la défense parisienne (4 passes décisives). Et puis, victime d’un énorme choc avec Landing SANE, il dût quitter ses partenaires dix longues minutes, sorti le front en sang. De retour sur le banc villeurbannais en milieu de dernier quart-temps, le pivot revint sur le terrain même pas refroidi, et retrouva le panier du cercle sur son premier ballon d’attaque. Pour guider la Green Team vers la victoire (18pts, 4rbs et 4ass en 28min)… Un vrai patron !

Livio Paris
IMG_6953
Les réactions

 

JD.JACKSON – Coach


 

« C’était une obligation de gagner ce soir, les joueurs le savaient et tout le monde a plutôt bien tenu son rôle. On a transpiré mais on a assuré l’essentiel ! En première mi-temps, on a été très adroit, mais en début de deuxième, on a trop continué à shooter essentiellement à l’extérieur, alors qu’il fallait être plus agressif. Après, nous avons fait beaucoup de bonnes actions défensives, mais plein de petits détails nous ont échappés, ce qui nous a empêchés de faire définitivement l’écart. A nous maintenant de rester concentrés et de reconstruire sur cette confiance qui est de retour. »

 

Trenton MEACHAM – 6pts et 5ass en 27min


 

« C’est une bonne victoire car Paris était en forme en ce moment. Je pense que défensivement, on a bien fait le boulot, mis à part aux rebonds, où on leur a laissé trop de secondes chances. On a pas mal bougé la balle mais on a manqué d’agressivité en insistant trop sur le tir extérieur à la reprise. C’était un match essentiel à prendre, mais on a encore besoin de bien travailler la semaine prochaine avant Monaco. »

 

Frédéric FAUTHOUX – Coach de Paris-Levallois


 

« Défensivement, on était plutôt bien en place, on a réussi à faire ce que l’on voulait, on était dans les clous. Mais il nous a manqué des points… Mais pour gagner, il faut aussi marquer des paniers, on a été beaucoup trop maladroits à trois points (2/14). Il nous manqué un peu de lucidité dans le dernier geste, on n’était pas loin. C’est dommage car on a fait de gros efforts défensifs, on n’a jamais rien lâché, mais l’ASVEL a eu les nerfs solides. »

Pro A – 28ème journée

 

Rouen 80 – 98 Châlons-Reims

ASVEL 72 – 63 Paris-Levallois

Strasbourg 66 – 82 Le Mans

Monaco 82 – 65 Le Havre

Pau-L.-Orthez 85 – 64 Gravelines-Dunk.

Orléans 78 – 72 Cholet

Cholet 85 – 83 Nancy

Dijon 99 – 80 Limoges

 

Lundi (20h30) : Nanterre (17-10) – Chalon-s/Saône (17-10)

Prochain rendez-vous

 

ASVEL – MONACO

 

29ème journée de Pro A

 

Samedi 16 avril à 18 heures

 

Astroballe

Vous pourriez aussi aimer

Parés au choc !

Sept mois après s’y être imposée en quarts de finale des Playoffs, l’ASVEL revient au Colisée de Chalon-sur-Saône, pour un derby très excitant, face à l’une des équipes les plus détonantes de ce...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

« J’ai grandi avec l’ASVEL ! »

En parallèle de sa rencontre face à Varèse, mardi soir à l’Astroballe, l’ASVEL accueillait Patrick COMNINOS, le Chief Executif Officer de la BasketBall Champions League. Le patron de cette compétition a expliqué « qu’après…

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail