IMG_1988
Ca, c’est énorme !

Au bout du suspense, l’ASVEL a battu l’Elan Chalon-sur-Saône (84-81) dans une ambiance de folie à l’Astroballe. C’est la troisième victoire de suite en championnat des Villeurbannais, qui lorgnent désormais sur le Top 4.

 

Tout a été réuni pour une soirée mémorable à l’Astroballe. Un suspense haletant, des rebondissements, des joueurs qui se sont sublimés, et un match qui a tenu en haleine tout le monde jusqu’à son dénouement. Heureux pour l’ASVEL, enfin vainqueur de l’Elan cette saison, après avoir chuté deux fois contre lui, au match aller et en demi-finale de la Leaders Cup. Pour arracher la victoire, la Green Team a lutté, énormément, et souffert, pas mal aussi. Malgré une entame de match convaincante, laissant Chalon-sur-Saône à zéro point pendant plus de quatre minutes, elle voyait son adversaire revenir grâce à un duo John ROBERSON – Devin BOOKER déjà explosif. Et il fallait un shoot à trois points à la sirène de Nicolas LANG pour voir les deux équipes tourner à égalité (19-19).

 

En équipe, l’ASVEL fait front

 

Bien dans leur match, extrêmement solidaires en défense, les Villeurbannais accéléraient même en milieu de deuxième quart-temps, la triplette Trenton MEACHAM – David ANDERSEN – Charles KAHUDI était à la base d’un 10-0 qui forçait Jean-Denys CHOULET à prendre deux temps-morts en l’espace de trois minutes. Fort logiquement, l’ASVEL, parfaitement à la hauteur de l’évènement, regagnait les vestiaires en tête (45-38). Et David ANDERSEN, pas refroidi par la pause, enchaînait tout de suite par deux nouveaux tirs primés à l’entame du troisième quart-temps, offrant le plus gros écart du match à sa formation (51-38, 22è).

 

Et puis l’Elan se réveilla… John ROBERSON en chef d’orchestre, Jérémy HAZELL en électron libre et Devin BOOKER en finisseur sonnaient la révolte. La meilleure attaque de Pro A trouvait peu à peu son rythme et prenait le meilleur sur des Villeurbannais un peu en dedans, qui encaissaient un terrible 2-18 en cinq minutes (53-56, 27è). Mais en équipe, l’ASVEL fît front en ne lâcha pas, revenant une première fois devant (61-59 à la fin du troisième quart-temps), et se remettant à nouveau la tête à l’endroit après que l’Elan ait repris un peu d’avance (63-68, 33è).

 

David LIGHTY fait chavirer l’Astroballe

 

Avant un money-time de folie ! Les sept dernières minutes de cette rencontre frôlèrent en effet la perfection… David ANDERSEN, puis Trenton MEACHAM, deux fois de suite, faisaient se lever l’Astroballe (72-71, 35è), David LIGHTY, avec un « 2+1 », la faisait respirer (77-77, 38è), puis il la fît chavirer avec un panier à trois points au buzzer à trente secondes de la fin (82-79). Charles KAHUDI assurait ensuite sur la ligne des lancers-francs, avant que l’Elan ne rate trois fois de suite, l’occasion de s’offrir une prolongation, plaçant les deux équipes à égalité parfaite (+3 pour Chalon au match aller).

 

Crédit photos : Arthur VIGUIER

Le match en chiffres

 

ASVEL 84 – 81 CHALON-SUR-SAONE

(19-19, 26-19, 16-21, 23-22)

 

Pour l’ASVEL : 31/64 aux tirs (48%) dont 13/26 à trois points (50%), 9/12 aux lancers-francs (75%), 31 rebonds dont 13 offensifs, 18 passes décisives, 13 balles perdues, 25 fautes personnelles

 

Pour l’ELAN : 28/55 aux tirs (51%) dont 6/22 à trois points (27%), 19/24 aux lancers-francs (79%), 30 rebonds dont 9 offensifs, 18 passes décisives, 13 balles perdues, 17 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : David ANDERSEN (22), Charles KAHUDI (16), Trenton MEACHAM (14), David LIGHTY (10), Darryl WATKINS (9), Nicolas LANG (8), Edouard CHOQUET (3), Livio JEAN-CHARLES (2)

 

ELAN : Devin BOOKER (29), John ROBERSON (13), Jérémy HAZELL (10), Tyler KALINOSKI (8), Axel BOUTEILLE (6), Justin BROWNLEE (6), Ilian EVTIMOV (4), David MICHINEAU (3), Mathias LESSORT (2)

 

IMG_2178
Un homme dans le match : David ANDERSEN

 

Pour un grand match, il faut de grands joueurs ! Tout de suite dans le coup aux rebonds, auteur des deux premiers paniers du match, David ANDERSEN a été le principal artisan du succès villeurbannais. Avec en prime, un sacré duel avec Devin BOOKER, pas en reste ce soir, le public de l’Astroballe s’est régalé ! Son 100% à trois points (4/4) est la preuve qu’il était dans un grand soir et ses 8 rebonds (dont 3 offensifs) ont été déterminants dans ce combat de haute lutte. On l’a souvent répété, mais avec son pivot australien à ce niveau, l’ASVEL peut voir venir…

Prochain rendez-vous

 

NANTERRE – ASVEL

 

24ème journée de Pro A

 

Samedi 19 mars à 18 heures

 

Palais des sports Maurice Thorez
Les réactions

 

JD.JACKSON – Coach ASVEL

 


 

« Comme à l’aller, ce fût un très beau match de basket avec un quatrième quart-temps absolument extraordinaire à vivre, malgré le stress… Il y avait tout ce qu’on aime dans le basket : des tirs difficiles, de gros efforts, rien n’était facile, et David LIGHTY a fait la différence. C’est très bon signe d’avoir réussi à battre le « grand » Chalon de la deuxième mi-temps, c’est bon à savoir que l’on peut lutter contre cette très belle équipe.

 

Jusqu’au milieu du troisième quart-temps, on a fait le match parfait, celui que l’on voulait faire, en offrant très peu de contre-attaques à Chalon. Et puis ils ont monté leur agressivité et l’on s’est trop précipité. Mais je suis très content d’être revenu ! Nous voilà maintenant parfaitement à égalité. »

 

David ANDERSEN – 22pts et 8rbs en 31min


« Ce fût un vrai match de Playoffs, avec beaucoup de stress, beaucoup de changements de leader. A l’arrivée, c’est une victoire très importante pour nous, on a montré du caractère, on s’est remis d’une situation compliquée. C’est vraiment bon de gagner contre une « Top équipe » du championnat, c’est bon pour la confiance, pour les fans aussi. Maintenant, il y a Nanterre, avec deux matchs en trois jours contre eux. Encore un goût de Playoffs… »

 

Jean-Denys CHOULET – Coach Elan


« Encore une fois, ce fût un bon match, mais malheureusement, et c’est rare de notre côté, on termine à 27% de réussite à trois points. On savait que ce serait dur, jusque-là, on a battu l’ASVEL sur notre enthousiasme, mais physiquement, ils sont beaucoup plus forts que nous. Il n’y a pas grand-chose à redire de cette défaite, on a vu un très bon match, avec beaucoup d’engagement, on leur a fait peur longtemps. On sait tous que l’ASVEL est très armée et on n’est pas très loin d’elle, et c’est un compliment pour nous ! »

Vous pourriez aussi aimer

L'Elan était intenable !

Coup d'arrêt pour la Green Team qui n'a tenu qu'un quart-temps face à un Elan Chalon de gala (98-68) et concède sa première défaite depuis trois semaines. Est-ce le goût de revanche qui...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Compliqué pour nos Espoirs

Toujours privés de Lucas HERGOTT, qui se remet peu à peu d’une entorse à la cheville, les Espoirs de l’ASVEL ont concédé une logique défaite sur le parquet de Chalon-sur-Saône (66-52). Pourtant bien…

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Parés au choc !

Sept mois après s’y être imposée en quarts de finale des Playoffs, l’ASVEL revient au Colisée de Chalon-sur-Saône, pour un derby très excitant, face à l’une des équipes les plus détonantes de ce...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail