sy-ventspils
Magnifique ASVEL !

Malgré les absences, la Green Team a su se sublimer pour venir à bout de Ventspils (83-68) pour remporter sa troisième victoire en BasketBall Champions League. Pour sa première à l’Astroballe dans cette compétition, l’ASVEL a d’abord pris un départ canon (25pts en 8min), portée par un Walter HODGE déjà chaud. Mais elle s’est vite refroidie, ne pouvant plus compter sur son adresse pendant la majeure partie du deuxième quart-temps. Heureusement, sa défense, toujours aussi solidaire dans la lignée de sa victoire contre Gravelines-Dunkerque, tenait le coup pour la laisser dans le coup à la pause (33-36). Et au retour des vestiaires, alors que l’on pouvait penser que le manque de rotations (seulement 7 joueurs Pros sur la feuille de match) et l’enchaînement des matchs finiraient par peser, Amine NOUA (12pts et 5rbs), Nicolas LANG (14pts) et un spectaculaire Bandja SY, à la conclusion d’un alley-oop de folie en contre-attaque, plaçaient une grosse accélération pour s’installer en tête (54-45, 28è). Ventspils tentait bien une révolte en début de dernier quart-temps, mais DeMarcus NELSON, au four et au moulin (10pts, 9rbs et 5ass) et Darryl WATKINS, aussi discret que précieux (10pts et 12rbs) assuraient le coup pour une fin de match finalement sereine.

 

 

Zoom sur… Darryl WATKINS

 

Il sait être aussi imposant que discret sur le terrain ! Sans faire de bruit, sans fioritures non plus, « Mook » a régné dans la raquette, s’offrant un nouveau double-double (10 points à 3/5 aux tirs, 4/4 aux lancers et 12 rebonds). Chef de la défense (2 contres, 3 interceptions), il a, en plus, su défendre « propre » (une seule faute personnelle) et permis à l’ASVEL de nettement dominer le rebond (43-30). Facteur X de la Green Team en Playoffs la saison dernière, le pivot Américain est très proche de son tout meilleur niveau. Un grand plus, évidemment, pour JD.JACKSON qui va plus que jamais compter sur ses cadres ces prochains jours.

 

 

Le chiffre : 2

 

Le nombre de points inscrits par Kevin HANGOUE, le jeune Espoir villeurbannais entré en fin de match. En 1’23, il a eu le temps de signer cette claquette offensive pour ses premiers points en Pro. « Marquer un panier en coupe d’Europe, ce n’est pas rien, il s’en souviendra ! » a réagi JD.JACKSON

Le match en chiffres

 

ASVEL 83 68 VENTSPILS

(25-19, 8-17, 23-13, 27-19)

 

Pour l’ASVEL : 30/64 aux tirs (47%) dont 6/18 à trois points (33%), 17/25 aux lancers-francs (68%), 43 rebonds dont 15 offensifs, 20 passes décisives, 14 balles perdues, 12 fautes personnelles

 

Pour VENTSPILS : 29/63 aux tirs (46%) dont 6/22 à trois points (27%), 4/10 aux lancers-francs (40%), 30 rebonds dont 8 offensifs, 15 passes décisives, 13 balles perdues, 23 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : Walter HODGE (17), Nicolas LANG (14), Amine NOUA (12), DeMarcus NELSON (10), Darryl WATKINS (10), Adrian UTER (9), Bandja SY (9), Kevin HANGOUE (2)

 

VENTSPILS : Edgaras ZELIONIS (13), Kristaps JANICENOKS (10), Ronalds ZAKIS (10), Rihards KUKSIKS (9), Willie DEANE (6), Aigars SKELE (6), Folarin CAMPBELL (6), Artis ATE (5), Maris ZIEDINS (3)

BCL – 5ème journée

 

 

ASVEL 83 – 68 Ventspils

Neptunas 68 – 63 Paok Salonique

Usak 60 – 65 Oldenburg

Varèse 62 – 69 Rosa Radom

 

Le classement

1/ Neptunas 10pts ; 2/ ASVEL, Oldenburg et Rosa Radom 8pts ; 5/ Ventspils et Paok Salonique 7pts ; 7/ Usak et Varèse 6pts

3x1a6265
3x1a6214

Les réactions

 

JD.JACKSON : « Je n’ai pas été fan de notre première mi-temps, faire quatre fautes seulement, c’était clairement le signe d’un manque de combativité. Et être aussi soft face à une équipe très engagée, ce n’était pas possible. Chez nous, il ne faut pas se laisser dicter le tempo. Mais en deuxième mi-temps, c’était le jour et la nuit ! On a défendu dur, on a dominé le rebond et on a retrouvé l’adresse qu’il nous avait manquée. Evidemment, dans le contexte, je suis extrêmement content d’être allé chercher cette victoire. »

 

Bandja SY : « Notre départ a été un peu compliqué, mais on a su réagir et tout le monde a fait les efforts nécessaires. On applique de mieux en mieux nos plans de jeu, on sort moins des systèmes, il faut faire confiance au collectif. On s’entraîne dur, on s’entraîne bien et ça commence à payer en match ! »

 

Karlis MUIZNIEKS : « En première mi-temps, mon équipe est restée dans le match car elle a suivi le plan, mais après la pause, on a perdu notre concentration. Il y avait peut-être un peu de fatigue car nous aussi, nous avions des problèmes de rotation. Mais tout est devenu immédiatement plus facile pour l’ASVEL. Bravo à eux pour cette victoire ! »

Prochain match

 

Samedi 19 novembre à 20h45

 

ASVEL PARIS-LEVALLOIS

 

Pro A – 9ème journée

 

Astroballe

Vous pourriez aussi aimer

L'aventure s'arrête là

Battue à Tenerife (61-51) malgré une prestation courageuse, l’ASVEL quitte la BCL au stade des quarts de finale. Mais elle n’a absolument pas à rougir de sa prestation, poussant ce cador du championnat...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Un sommet à franchir

Pour rejoindre le Final Four de la Basketball Champions League, l’ASVEL n’a d'autre choix que de s’imposer sur le parquet de Tenerife ce mercredi (20h30), en quart de finale retour, une semaine après...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Tout sauf nul !

Au terme d’un match de très haut niveau, l’ASVEL a arraché le match nul (62-62) sur un tir à trois points de Nikola DRAGOVIC, face à Tenerife, leader du championnat espagnol. L’Astroballe avait...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail