3x1a6952
Le match 2 pour Monaco

Le leader de la saison régulière est venu s’imposer à l’Astroballe (66-71). Pour rejoindre les demi-finales, l’ASVEL devra rééditer son exploit vendredi en Principauté. Mais à nouveau, quelle bataille ces deux équipes nous ont offerte ! Contrairement à lundi, ce sont les Monégasques qui démarraient le plus fort et imposaient une impressionnante défense à une Green Team en grande difficulté en attaque. Avec un seul tir réussi sur ses seize premières tentatives, elle était dans le dur, mais finalement pas décrochée, Livio JEAN-CHARLES (14 points et 3 rebonds) secouant notamment l’Astroballe par deux dunks consécutifs (14-19, 13è). Bandja SY montait au alley-oop mais son frère Amara lui répondait pour donner huit longueurs d’avance à Monaco (23-31), tout en maîtrise à la pause.

 

L’ASVEL se lança alors dans une magnifique course-poursuite et offrit cinq minutes de folie à son public. Avec un Darryl WATKINS (12 points et 13 rebonds) omniprésent, elle plaçait un 11-0 et prenait même cinq points d’avance sur un nouveau panier de son pivot Américain (40-35, 25è). C’est alors que Jamal SHULER, auteur de huit points de suite, se chargea de refroidir l’ambiance, même malgré le premier panier extérieur du match signé DeMarcus NELSON (9 points et 5 rebonds) ou le panier « miracle » de David ANDERSEN à la fin du troisième quart-temps (47-49).

 

Le combat s’installa encore un peu plus dans les dix dernières minutes. Casper WARE tentait une ultime révolte, Nicolas LANG aussi, mais Dee BOST puis Jamal SHULER gardaient tout leur sang-froid pour réussir de gros shoots dans le money-time. Et emmener la Roca Team vers une belle qui promet. L’ASVEL connaît la recette.

 

 

Le chiffre : 1

 

Sur les six premiers matchs des Playoffs, une seule équipe s’est imposée à domicile. Un bon signe pour l’ASVEL ?

Le match en chiffres

 

ASVEL 66 – 71 MONACO

(9-17, 14-14, 24-18, 19-22)

 

Pour l’ASVEL : 17/53 aux tirs (32%) dont 3/17 à trois points (18%), 29/37 aux lancers-francs (78%), 35 rebonds dont 13 offensifs, 10 passes décisives, 16 balles perdues, 20 fautes personnelles

 

Pour Monaco : 28/63 aux tirs (44%) dont 9/27 à trois points (33%), 6/10 aux lancers-francs (60%), 40 rebonds dont 14 offensifs, 11 passes décisives, 16 balles perdues, 28 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : Livio JEAN-CHARLES (14), Darryl WATKINS (12), Charles KAHUDI (10), DeMarcus NELSON (9), Casper WARE (7), Nicolas LANG (5), David ANDERSEN (5), Banda SY (4)

 

Monaco : Dee BOST (16), Jamal SHULER (14), Zack WRIGHT (11), Billy OUATTARA (9), Amara SY (9), Brandon DAVIES (7), Nik CANER-MEDLEY (3), Bangaly FOFANA (2)

Prochain match

 

Vendredi 26 mai à 20h30

 

MONACO – ASVEL

 

Playoffs – 1/4 de finale – Match 3

 

Salle Gaston Médecin
3x1a7011

Les réactions

 

JD.JACKSON : « Globalement, Monaco a eu la main toute la première mi-temps, on a énormément peiné à proposer quelque chose en attaque tellement ils étaient sur agressifs. Quand on s’est mis à leur niveau, le match est devenu très intéressant et c’était même bien engagé pour nous. Mais il faut noter qu’ils ont montré beaucoup de caractère à ce moment-là notamment SHULER. Monaco est une formidable équipe qui mérite largement sa victoire ce soir, alors que nous, on a manqué de lucidité. Ils ont fait ce qu’il fallait, à nous de monter encore d’un cran. On joue bien à l’extérieur, ça nous donne de l’espoir, sachant que le défi de le faire deux fois de suite est encore plus grand. »

 

 

Zvezdan MITROVIC : « Quand on voit les deux scores, on voit que la série est très serrée. Au match 1, on a perdu notre basket, notre philosophie, en montrant beaucoup trop de nervosité. Mais là, on était dans le bon état d’esprit. Après, le fait de jouer à domicile le match 3 ne signifie rien. En PRO A, ce n’est pas un avantage. »

Vous pourriez aussi aimer

Comment leur en vouloir ?

Battue d’un rien à Strasbourg (70-69), l’ASVEL voit son aventure s’arrêter au bout du suspense du match 5 de sa demi-finale. Avec énormément de déception mais la tête haute !   On savait...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

La plus grande des batailles !

Cette demi-finale à rebondissements entre Strasbourg et l’ASVEL se jouera sur quarante minutes, le temps d’un match 5 aux allures de bataille ultime (ce vendredi à 19h). Oublier le passé, mettre de côté...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Tout se jouera au Rhénus

Battue par Strasbourg (64-68), l’ASVEL devra aller chercher sa qualification pour la finale vendredi soir au Rhénus. Le suspense jusqu’au bout du bout…   Une fois encore, et sans surprise, tout s’est joué...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail