????????????????????????????????????
« On a tellement d’armes… »

A quelques jours de la reprise du championnat, Charles KAHUDI ne cache pas son impatience de reprendre la compétition au sein d’une ASVEL ambitieuse. L’ailier International revient également sur « une blessure qui ne se refermera jamais », l’élimination en demi-finale de l’EuroBasket contre l’Espagne.

 

 

Charles, deux semaines après votre défaite contre l’Espagne en demi-finale de l’EuroBasket, la défaite est-elle digérée ?

 

« Non, elle ne sera jamais complètement évacuée… Il y aura toujours un arrière-goût désagréable pendant très longtemps. On aurait pu écrire une page historique, gagner un Euro à la maison, rester invaincu toute une compétition… Au bout, il y a énormément de déception. Pour nous et pour nos supporters. Alors c’est sûr, une médaille, ce n’est pas rien, mais il y aura toujours de l’amertume. »

Kahudi médaille
 » Une médaille, ce n’est pas rien, mais il y aura toujours de l’amertume »

Avec un peu plus de recul maintenant, il s’est passé quoi dans ces cinq dernières minutes ?

 

« Les Espagnols ont été très malins, leurs options ont fonctionné. Ils ont profité que l’on soit dans la pénalité et comme Pau Gasol était inarrêtable et intouchable à ce moment-là… La pression est montée au fur et à mesure des secondes, et nous avons été trop statiques. »

 

D’avoir ce nouveau défi ASVEL, ça t’a aidé à passer plus vite à autre chose ?

 

« Il le faut de toute façon ! Mais oui, je suis très content d’arriver à Villeurbanne, dans ce nouveau projet. Le club est très ambitieux, moi aussi… Mais quel qu’aurait été le résultat à l’Euro, champion ou pas, il fallait se remettre la tête à l’endroit. »

 

L’intégration se passe bien ?

 

« C’est parfait ! Les gars sont tops, ils m’aident beaucoup, Trent Meacham est un relais exemplaire. Et puis je connais bien le coach, et même s’il a évolué dans ses systèmes, l’idée générale est toujours là : un jeu très ouvert et beaucoup d’intensité. »

Justement, quelles seront selon toi, les forces de l’ASVEL cette saison ?

 

« L’intensité défensive d’abord ! Il faut que l’on soit capable de la tenir pendant quarante minutes. Et puis en attaque, à nous de produire un jeu homogène et équilibré ; il faudra que l’on se partage le ballon, on a tellement d’armes différentes, ce serait pénalisant de ne compter que sur un seul joueur pour marquer des points. »

 

Votre premier match de championnat, à Strasbourg, aura le don de vous mettre tout de suite dans le bain…

 

« Oui, c’est sûr, Strasbourg est une équipe d’Euroligue qui peut être capable de jouer son basket à la perfection. Mais l’ASVEL a beaucoup d’ambitions et pour en être à la hauteur, il faut être capable de rivaliser avec ce genre d’équipes. »

« Ce serait pénalisant de ne compter que sur un seul joueur pour marquer des points »
Kahudi EDF (4)
Kahudi EDF (1)

Vous pourriez aussi aimer

David ANDERSEN de retour !

L’ASVEL BASKET est heureuse de vous annoncer le retour de l’International Australien David ANDERSEN jusqu’à la fin de la saison. Pour pallier l’absence d’Adrian UTER, victime d’une rupture du ligament croisé du genou…

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail