IMG_9756
On est en finale !!!

Magnifique vainqueur de Monaco (80-59), l’ASVEL s’impose trois manches à une et rejoint Strasbourg en finale.

 

Après trois matchs âpres et disputés, la Green Team a finalement bouclé sa série par un succès aussi large que maîtrisé. Malgré le bon départ d’Amara SY, c’est bien elle qui démarrait pied au plancher, David ANDERSEN et surtout Nicolas LANG la mettant sur les bons rails (21-14, 8è). Dominatrice aux rebonds, l’ASVEL s’embarquait dans un match autrement plus offensif que lors des trois premières manches, mais à ce petit jeu-là aussi, elle s’en sortait bien. Grâce à ses rotations, Monaco revenait un temps (31-28, 15è), mais Casper WARE entrait dans une autre dimension et plantait trois paniers à trois points en 1’20 pour faire mettre un genou à terre aux Monégasques avant la pause (44-33).

 

Il lui fallait alors porter l’estocade dès la reprise, ce qu’elle fît progressivement. Amara SY et Sergii GLADYR maintinrent l’espoir quelques minutes (48-41, 23è), mais la Roca Team baissa vite pavillon face à la défense héroïque des Villeurbannais, regroupés autour d’un Darryl WATKINS des plus dissuasifs ! Et comme l’adresse n’avait pas disparu… Avec ses deux meneurs sur le parquet, l’ASVEL faisait gonfler l’écart, Trenton MEACHAM trouvant des brèches en pénétration, Casper WARE sanctionnant sur la ligne des lancers-francs, et Charles KAHUDI, toujours insolent de réussite à trois points (3/3), enfonçait le clou pour de bon (73-53, 35è).

 

Totalement libérée, l’Astroballe explosait complètement et profitait pleinement de la fête dans des dernières minutes débridées et festives. Elle devra être au moins aussi emballée lors du match 3 de la finale, le premier de la série joué à l’Astroballe (jeudi 9 juin).

 

Crédit photos : Arthur VIGUIER

Le match en chiffres

 

ASVEL 80 – 59 MONACO

(23-16, 21-17, 17-14, 19-12)

 

Pour l’ASVEL : 25/56 aux tirs (45%) dont 10/18 à trois points (56%), 20/26 aux lancers-francs (77%), 43 rebonds dont 15 offensifs, 19 passes décisives, 18 balles perdues, 18 fautes personnelles

 

Pour Monaco : 23/62 aux tirs (37%) dont 5/27 à trois points (19%), 8/12 aux lancers-francs (66.7%), 30 rebonds dont 13 offensifs, 15 passes décisives, 16 balles perdues, 23 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : Casper WARE (19), Charles KAHUDI (17), Nicolas LANG (12), Darryl WATKINS (10), Trenton MEACHAM (6), Livio JEAN-CHARLES (5), David LIGHTY (5), David ANDERSEN (4), Alex CHASSANG (2)

 

 

Monaco : Amara SY (11), Jamal SHULER (8), Adrian UTER (8), Sergii GLADYR (8), Aaron CEL (6), DJ.COOPER (5), Jonathan AKA (4), Darrel MITCHELL (3), Lamine KANTE (3), Cyril AKPOMEDAH (3)

Le chiffre : 15

 

Le nombre de rebonds pris par Darryl WATKINS, record personnel égalé (contre Nanterre cette saison), qui a régné dans la raquette et été le leader athlétique de l’ASVEL dans cette série.

Ware Monaco PO (2)
Le programme de la finale

 

Match 1 – Samedi 4 juin (20h30)

Strasbourg – ASVEL

 

Match 2 – Lundi 6 juin (20h30)

Strasbourg – ASVEL

 

Match 3 – Jeudi 9 juin (20h30)

ASVEL – Strasbourg

 

Match 4 éventuel samedi 11 juin à l’Astroballe

 

Match 5 éventuel mardi 14 juin au Rhénus

Watkins - Chassang
Les réactions

 

JD.JACKSON – Coach


 

« Tout commence par l’humilité et le respect. Si on ne commence pas par le combat de chaque instant, par notre défense, on n’a aucune chance. Si Monaco dirigeait les débats, on ne pouvait pas exister. On a pris confiance au fur et à mesure du match, avec beaucoup d’adresse, et on savait que l’on n’allait rien lâcher. Les joueurs étaient ultra concentrés, très sereins et impliqués ! On a clairement fait perdre son jeu à Monaco et c’était notre objectif !

Strasbourg ? Quand on les a battus, c’est en les faisant déjouer. Mais au match retour, ils nous ont donnés une belle leçon d’efficacité. Si on est toujours autant investis, on peut espérer exister dans cette finale.  »

 

Darryl WATKINS – 10pts et 15rbs en 26min


 

« J’essaie de rester le plus concentré possible et d’apporter à l’équipe. Aujourd’hui, cela s’est bien passé, tant mieux pour nous ! Je ne pense pas que l’on ait complètement changé de visage entre la saison régulière et les Playoffs. On a joué dur en défense à de nombreuses reprises, et on savait que l’on était capable de reproduire de telles performances. Contre Strasbourg, je pense que la série sera différente, mais il faudra défendre tout aussi dur, et être tout aussi investi ! »

 

Zvezdan MITROVIC – Coach de Monaco


 

« Je pense que l’on perd cette série dans le match 1, chez nous. Mais bravo à l’ASVEL qui mérite absolument d’aller en finale. Je n’ai pas grand-chose à dire ce soir, ils ont tout contrôlé du début à la fin, et ne nous ont laissés aucune chance. Et évidemment, nos problèmes de blessures ne nous ont pas aidés… Ca n’enlève rien à notre saison de rêve, personne ne s’attendait à cela. »

 

Prochain rendez-vous

 

STRASBOURG – ASVEL

 

Finale – Match 1

 

Samedi 4 juin à 20 heures 30

 

Rhénus
Equipe finale (3)

Vous pourriez aussi aimer

Media Day pour nos Champions !

Après la récupération mercredi, ce jeudi était placé sous le signe du Media Day. Remontés à Paris ce matin, les Villeurbannais ont enchaîné les médias nationaux (BFM TV / RMC, L'Equipe, Le Figaro...)...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

CHAMPIONS !!!

Historique ! Menée deux manches à rien, l'ASVEL a renversé la situation face à Strasbourg pour s'adjuger le 18ème titre de champion de France de son histoire, au terme d'un match 5 bien...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Quel épilogue !

Et pour finir, l’apothéose ? En tous les cas, c’est le final rêvé, un match 5 dans une finale pleine de suspense. Strasbourg s’est emparé des deux premières manches mais l’ASVEL a montré une...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail