Andersen Nanterre (1)
Pas le temps de savourer

A peine remise de sa qualification pour la finale de la coupe de France, l’ASVEL reprend la route du championnat, où elle affronte Nancy (ce samedi 20h à l’Astroballe) avec pour objectif un cinquième succès de suite dans cette compétition.

 

Définitivement, le mois de février est derrière nous. « A Anvers, on a touché le fond », ne cache pas JD.JACKSON, qui après cet échec, a apprécié la « superbe réaction collective » de ses joueurs, à force « d’orgueil, d’amour-propre et de révolte ». Aujourd’hui, la Green Team, qui vient de faire tomber Chalon-sur-Saône (84-81) et Nanterre (73-78), deux autres prétendants aux Playoffs, est plus que jamais dans la course au Top 4, et redevenue brillante sur le parquet. « Plus que le classement, c’est le niveau de jeu qui m’intéresse. Il faut garder notre rigueur et notre confiance pour arriver aux Playoffs dans la meilleure forme possible », explique le coach villeurbannais.

 

JD.JACKSON : « Des équipes sans pression peuvent être tout aussi redoutables que celles qui jouent le titre »

 

L’étape suivante pour arriver à cet objectif est donc la réception de Nancy, l’un des clubs phares de l’Hexagone, mais qui traverse une saison compliquée (15ème). Ce qui n’empêche pas JD.JACKSON de rester méfiant, évidemment : « Ils ont des joueurs talentueux capables de grandes choses. C’est une équipe axée sur l’attaque, très rentable, mais qui vient de prouver récemment qu’elle pouvait aussi très bien défendre (59pts encaissés lundi contre Pau). Nous, on ne doit pas calculer : gagner des matchs et avancer. » Et surtout ne pas tirer de plan sur la comète en voyant le calendrier à venir dans les prochains jours (à Antibes, à Châlons-Reims, contre Paris-Levallois)… « Des équipes sans pression peuvent être tout aussi redoutables que celles qui jouent le titre », rappelle l’entraîneur de l’ASVEL. Le SLUC Nancy en est le parfait exemple !

 

Crédit photos : Jean-Charles MENGUI

Du côté du SLUC :

 


 

Prime à l’expérience

 

Avec cinq joueurs « majeurs » au-dessus des 34 ans (les frères PIETRUS, Andy PANKO, Zach MOSS et Steed TCHICAMBOUD), le SLUC ne manque pas de vécu en Pro A. Pourtant, malgré des statistiques collectives de bon calibre (4ème attaque, 2ème aux rebonds), les Lorrains ont du mal cette saison, et n’ont gagné qu’une seule de leurs cinq dernières rencontres de championnat. Avec un bilan négatif de 8 victoires pour 16 défaites (15ème), cette place forte du basket français va devoir rester vigilante pour assurer son maintien.

La stat’ : 15-15

 

Sur les trente dernières confrontations entre les deux équipes, c’est une égalité parfaite au bilan, avec 15 victoires chacune. A l’Astroballe en revanche, avantage à l’ASVEL qui cumule 8 victoires pour 4 défaites sur cette période.

Le joueur à suivre : Steed TCHICAMBOUD

 


 

« L’Escroc » sévit toujours

 

Ce globe-trotter du championnat de France (Saint-Quentin, Châlons-en-Champagne, Cholet, Limoges, Roanne, Paris-Levallois), a posé ses valises à Nancy depuis le 7 janvier dernier, où il revit totalement si l’on regarde ses statistiques (15.6pts à 48.4% à 3pts, 2.6rbs et 4.8ass en 29min), à des années-lumière de ses deux dernières saisons. « Je suis assez épaté par ses performances. Mais c’est quelqu’un qui a beaucoup d’orgueil. Le fait que tout le monde l’ait un peu oublié ces derniers temps l’a sans doute transcendé », explique Nicolas LANG, son coéquipier à Chalon-sur-Saône, lors du triplé de 2012.

Au match aller

 

(24 octobre 2015 – 5ème journée)

 

NANCY 73 – 83 ASVEL

(20-22, 26-19, 11-22, 16-20)

 

Les marqueurs pour l’ASVEL : Charles KAHUDI (18), Trenton MEACHAM (16), DJ.NEWBILL (14), Nicolas LANG (10), David LIGHTY (9), Darryl WATKINS (7), Alex CHASSANG (5), David ANDERSEN (4)

Lang supporters
Trois questions à…
Nicolas LANG

 

« Imposer notre jeu »

 

Tu as déjà gagné deux fois la coupe de France (2011 & 2012 avec Chalon-sur-Saône). Ravi de retourner une nouvelle fois à Bercy ?

 

« Content évidemment, même si pour moi, Bercy ou un tout petit gymnase, c’est la même motivation. Dès notre premier match à Aix-Maurienne, la coupe de France a été un objectif. Ce serait super pour le club de remporter un titre ! »

 

L’ASVEL reste sur six victoires de suite, Pour toi, la machine est relancée ?

 

« Oui, car la crise a été gérée parfaitement. Humainement, le staff, le président, personne ne nous a tirés dessus. Et personne parmi les joueurs, malgré les défaites, n’a fui ses responsabilités. Aujourd’hui, même quand c’est compliqué, on ne s’affole plus. »

 

Nancy, c’est le match piège par excellence ?

 

« Je ne suis pas du tout adepte des phrases toutes faites, mais oui… La Pro A, franchement, tu n’as pas intérêt à parier dessus… Comme à tous les matchs, il faudra faire gaffe, être sérieux pour imposer notre jeu. »

Livio OLB

Match Espoirs à 14h30

La 25ème journée de PRO A

 

Châlons-Reims 86 – 83 Cholet

Pau-Lacq-Orthez 97 – 81 Le Havre

Gravelines-Dunkerque 78 – 54 Limoges

 

Samedi (18h) : Strasbourg (18-6) – Chalon-sur-Saône (15-9)

Samedi (19h) : Monaco (17-7) – Dijon (13-11)

Samedi (20h) : Paris-Levallois (8-16) – Antibes (11-13)

Samedi (20h) : Orléans (11-13) – Rouen (5-21)

Samedi (20h) : ASVEL (16-8) – Nancy (8-16)

Samedi (20h30) : Le Mans (15-9) – Nanterre (15-9)

Où suivre le match ?

 

En direct sur notre Webradio


Vous pourriez aussi aimer

L'ASVEL a dû batailler !

Tout s’est joué dans les dernières secondes et la Green Team a su garder son sang-froid pour battre le CSP Limoges (72-69). Car si elle a survolé les débats en première mi-temps, portée...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Pour regarder vers le haut

Face au CSP Limoges (ce samedi 18h30), l’ASVEL a l’occasion de faire basculer son bilan en positif pour la première fois de la saison en PRO A. Pour cela, les Villeurbannais doivent remporter...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Un coeur gros comme ça !

Fantastique performance de l’ASVEL qui est allée s’imposer (72-79 après prolongation). Voilà qui s’appelle avoir du caractère ! Avec un seul jour pour préparer le match, et toujours privée de Trenton MEACHAM et Charles...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail