3x1a8215
Pau fait chuter l’ASVEL

Dans un jour sans, les Villeurbannais ont été battus à l’Astroballe par l’Elan Béarnais (63-72), qui a parfaitement su saisir sa chance. Car même diminués par les absences, ce sont bien les Palois qui prenaient le meilleur départ, prenant tous les risques avec des tirs à trois points osés, mais souvent réussis. L’ASVEL tentait bien de se remettre la tête à l’endroit (15-21, 12è), en insistant à l’intérieur sur Darryl WATKINS (12 points et 8 rebonds), mais le duo Vitalys CHIKOKO – Alain KOFFI répondait du tac au tac pour les visiteurs qui reprenaient leurs distances à la pause (21-37), bénéficiant de la maladresse villeurbannaise (27% de réussite, 0/10 à trois points). Les joueurs de JD.JACKSON retrouvaient toutefois des couleurs au retour des vestiaires. Leur défense intraitable leur permettait de mettre du rythme et DeMarcus NELSON (18 points) prenait les choses en main pour les ramener tout proche (40-41 puis 47-48, 32è). Mais il manquait alors l’étincelle supplémentaire pour permettre à l’ASVEL de passer devant, Pau trouvant en Vitalys CHIKOKO un atout de poids dans la raquette (22 points et 11 rebonds) pour reprendre de l’air. Les efforts de Walter HODGE (22 points et 4 passes décisives) ne suffiront pas en fin de match…

 

 

Le chiffre : 18

 

Le nombre de points inscrits par DeMarcus NELSON, son record sous le maillot villeurbannais.

Le match en chiffres

 

ASVEL 63 72 PAU-LACQ-ORTHEZ

(13-21, 8-16, 22-9, 20-26)

 

Pour l’ASVEL : 23/57 aux tirs (40%) dont 4/19 à trois points (21%), 13/21 aux lancers-francs (62%), 30 rebonds dont 10 offensifs, 16 passes décisives, 17 balles perdues, 26 fautes personnelles

 

Pour PAU : 21/49 aux tirs (43%) dont 7/19 à trois points (37%), 23/29 aux lancers-francs (79%), 35 rebonds dont 10 offensifs, 17 passes décisives, 20 balles perdues, 20 fautes personnelles

 

Les marqueurs

 

ASVEL : Walter HODGE (22), DeMarcus NELSON (18), Darryl WATKINS (12), Nikola DRAGOVIC (5), Trenton MEACHAM (3), Amine NOUA (3)

 

PAU : Vitalys CHIKOKO (22), DJ.COOPER (13), Alain KOFFI (11), Ron LEWIS (11), Taqwa PINERO (9), Jean-Michel MIPOKA (5), Corentin CARNE (1)

PRO A – 20ème journée

 

 

Hyères-Toulon 71 – 90 Châlons-Reims

Monaco 88 – 77 Le Mans

Cholet 72 – 71 Dijon

Limoges 70 – 82 Chalon-sur-Saône

Strasbourg 72 – 64 Strasbourg

Nanterre 76 – 66 Le Portel

Orléans 78 – 87 Antibes

ASVEL 63 – 72 Pau-Lacq-Orthez

 

Lundi 27 février

20h30 : Nancy – Paris-Levallois

3x1a8699
3x1a8772

Les réactions

 

JD.JACKSON : « On est professionnel, on a de l’expérience et il faut être prêt quand on démarre un match, ça ne va pas venir tout seul. Notre maladresse et leur confiance a fait grandir l’écart, on n’avait pas de rythme. Mais dans ces moments-là, il faut que l’on arrive à rester dans le match. Et là, il y avait tellement d’écart à la mi-temps que les efforts que l’on a fournis pour revenir dans le troisième quart-temps, on a fini par les payer. On continue d’être dans une situation délicate en championnat, on n’arrive par à enchaîner. »

 

Trenton MEACHAM : « A la Leaders Cup, à chaque match, on a commencé avec beaucoup d’intensité. on a réussi à installer notre rythme et trouver de la confiance. Alors que ce soir, les deux premiers quarts-temps ont été très plats, c’était tout l’inverse. C’est un très mauvais match, une très mauvaise défaite, mais on n’a pas le temps de rester bloqué dessus. Mercredi à Salonique, nous avons déjà un match très important. »

 

Eric BARTECHEKY : « Ce n’est pas un résultat inattendu mais évidemment très bon au regard de notre situation. L’ASVEL démontrait depuis quelques temps une vraie qualité de jeu, en marquant trente points par quart-temps, donc on s’attendait à souffrir. Mais on a mieux respecté certaines choses en défense pour ne pas les laisser jouer, et peut-être que trois matchs en trois jours, cela a fini par laisser des traces dans les jambes villeurbannaises. Notre troisième quart-temps n’était pas beau, on a joué sans rythme, mais le point positif, c’est que l’on n’a pas paniqué. Et on a réussi à assurer en attaque et faire quelques stops qui nous ont fait du bien. »

 

DJ.COOPER : « On est court en rotations, il fallait donc juste rester concentrés et ensemble pour jouer le meilleur basket possible. Et selon moi, Vytalis (Chikoko) et Alain (Koffi) ont été les joueurs-clés, ils n’ont pas réussi à les arrêter, ils ont été incroyables en réussissant tout ce qu’ils tentaient. Contrairement au match de Leaders Cup, je n’ai pas forcé, j’ai laissé le jeu venir à moi.. »

Prochain match

 

Mercredi 1er février à 18h30

 

ARIS SALONIQUEASVEL

 

Champions League – 8ème de finale aller

 

Salle Alexandreio

Vous pourriez aussi aimer

Impériale ASVEL !

Nets vainqueurs du Ratiopharm Ulm (108-77), les Villeurbannais ont régalé l’Astroballe et équilibrent leur bilan en EuroCup. En encaissant un seul panier lors des quatre premières minutes, l’ASVEL donnait le ton d’une soirée...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

KAHUDI présélectionné, NOUA en réserve

Vincent COLLET, sélectionneur de l’équipe de France, et Patrick BEESLEY, Directeur Technique National, ont annoncé ce mardi la liste officielle des 24 joueurs retenus pour participer aux deux rencontres de qualification à la…

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail