ASVEL - SIG PO (1)
Quel épilogue !

Et pour finir, l’apothéose ? En tous les cas, c’est le final rêvé, un match 5 dans une finale pleine de suspense. Strasbourg s’est emparé des deux premières manches mais l’ASVEL a montré une capacité de réaction incroyable lors des deux suivantes. « Pour les deux clubs, leurs supporters, la LNB, c’est le scénario idéal », reconnaît JD.JACKSON. Voici donc la SIG et l’ASVEL embarquées dans un « Epilogue » qui sent le souffre : « Même si Strasbourg sera meilleur qu’à l’Astroballe, et toute proche de son meilleur niveau, à nous de savoir répondre », explique le coach villeurbannais, qui veut avant tout n’avoir « aucun regret sur les quarante minutes. On en a trop eus sur les deux premiers matchs… Là, il faut tout donner sur chaque ballon ! »

 

La pression sur Strasbourg

 

Avec cette même envie, cette détermination, ce refus de la défaite, et ce fol espoir d’être la première équipe de l’histoire à remporter une série après avoir perdu les deux premières manches, la Green Team se rend au Rhénus pour aller chercher le dix-huitième titre de champion de France depuis sa création. Avec un état d’esprit évidemment très positif : « On a été dos au mur pendant plusieurs jours, mais on a enfin réussi à mettre la pression sur Strasbourg. Notre état d’urgence est toujours la même, on est toujours outsiders car on va jouer à l’extérieur, mais maintenant, on sait que l’on peut le faire ! », annonce JD.JACKSON.

 

Tony PARKER évidemment présent

 

Sous les yeux de son président, Tony PARKER, qui ne pouvait évidemment pas rater un tel rendez-vous, et de près de 300 supporters qui vont effectuer le déplacement en Alsace, l’ASVEL va tenter de faire déjouer les pronostics. « Jusqu’ici, l’équipe qui jouait à domicile a été dominante. Et même quand on était moins bien lors du match 4, le public a joué un grand rôle pour nous permettre de nous sublimer à la fin. Pour nous, le vrai défi, c’est d’inverser la tendance, de trouver les solutions pour venir gagner à l’extérieur », poursuit le coach de la Green Team, tout aussi surmotivé que ses troupes. « On mérite notre place en finale. Maintenant, à nous de tout faire pour vivre ce rêve jusqu’au bout ! »

 

Crédit photos : Arthur VIGUIER

ASVEL

 

2. Casper WARE (26 ans, 1m78)

7. Trenton MEACHAM (30, 1m90)

8. Livio JEAN-CHARLES (22, 2m04)

9. Nicolas LANG (26, 1m95)

11.Charles GALLIOU (20, 2m02)

12.Amine NOUA (19, 1m99)

13. David ANDERSEN (35, 2m13)

16. Alex CHASSANG (21, 2m05)

18. Edouard CHOQUET (28, 1m88)

22.Darryl WATKINS (31, 2m11)

23. David LIGHTY (28, 1m95)

28. Charles KAHUDI (29, 1m97)

 

Coach : JD.JACKSON

Meacham SIG Finale
Choquet SIG finale

STRASBOURG

 

1. Mardy COLLINS (31 ans, 1m98)

3. Rodrigue BEAUBOIS (28, 1m85)

6. Paul LACOMBE (26, 1m95)

7. Tony TAYLOR (25, 1m85)

9. Jérémy LELOUP (29, 2m02)

13. Louis CAMPBELL (37, 1m90)

16. Olivier CORTALE (19, 2m07)

17. Franck NTILIKINA (17, 1m93)

21. Bangaly FOFANA (29, 2m13)

34. Kyle WEEMS (26, 1m98)

49. Romain DUPORT (29, 2m15)

54. Matt HOWARD (27, 2m03)

 

Coach : Vincent COLLET

Kahudi SIG Finale
Ware SIG PO (1)

3 questions à…

Edouard CHOQUET

 

« On connaît la recette ! »

 

Edouard, l’ASVEL a-t-elle pris un ascendant psychologique dans cette finale ?

 

« Disons que ce match 5 est à double tranchant pour la SIG. Ils jouent chez eux donc partent avec un petit avantage, mais d’un autre côté, la pression est sur eux… Ils ne s’attendaient pas à une telle intensité de notre part à l’Astroballe, et toute la France les voyait nous détruire 3-0, mais on est encore là ! »

 

Contrairement au match 1, il ne faudra pas rater le départ…

 

« Oui, c’est évident. Mais à ce moment-là, Strasbourg avait une confiance absolue, et nous, on ne savait pas trop où l’on allait. Maintenant, ce n’est plus le cas, on connaît la recette. A nous d’appliquer la même au Rhénus ! »

 

Pour une première saison en Pro A, personnellement, vivre un match 5 de Finale, c’est pas mal…

 

« C’est plutôt sympa oui. J’aurais connu la Leaders Cup, Bercy pour la finale de coupe de France et une Finale de PRO A, je ne me plains pas ! Et encore moins d’avoir retrouvé un peu d’impact sur l’équipe lors de ces derniers matchs. On a toujours gagné à dix jusque-là, donc c’est capital pour le collectif que tout le monde apporte. »

La série en chiffres

 

Adresse à trois points : ASVEL (37.7%)SIG (37.7%)

Adresse aux lancers-francs : ASVEL (80%)SIG (74.2%)

Marqueurs : Casper WARE (12.5/match)Rodirgue BEAUBOIS (18/match)

Rebondeurs : Darryl WATKINS (6.8/match)Mardy COLLINS (7/match)

Passeurs : Casper WARE (4/match)Mardy COLLINS (3.8/match)

Playoffs – La finale

 

Episode 1

Strasbourg 80 – 73 ASVEL

 

Episode 2

Strasbourg 73 – 61 ASVEL

 

Episode 3

ASVEL 90 – 69 Strasbourg

 

Episode 4

ASVEL 60 – 59 Strasbourg

 

Epilogue

Mardi 14 juin (20h30) : Strasbourg – ASVEL

Watkins SIG PO (1)
Le chiffre : 66

 

Ce mardi au Rhénus, l’ASVEL va disputer son 66ème et dernier match officiel de la saison. Son bilan est très largement positif : 43 victoires pour 22 défaites !

Où suivre le match ?

 

En direct sur notre Webradio

En direct sur Ma Chaîne Sport

Vous pourriez aussi aimer

Media Day pour nos Champions !

Après la récupération mercredi, ce jeudi était placé sous le signe du Media Day. Remontés à Paris ce matin, les Villeurbannais ont enchaîné les médias nationaux (BFM TV / RMC, L'Equipe, Le Figaro...)...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

CHAMPIONS !!!

Historique ! Menée deux manches à rien, l'ASVEL a renversé la situation face à Strasbourg pour s'adjuger le 18ème titre de champion de France de son histoire, au terme d'un match 5 bien...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

HEROÏQUE ASVEL !!!

Vainqueur de Strasbourg dans un match irrespirable (60-59), et une Astroballe en feu, l’ASVEL égalise à deux manches partout et s’offre un cinquième match de folie, mardi soir (20h30), au Rhénus.   Pour...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail