Finale CDF
Une question d’habitude

Pour la 13ème fois de son histoire, l’ASVEL va disputer la finale de la coupe de France, face à une formation du Mans, qui elle, jouera sa 5ème finale dans cette compétition. Petit tour d’horizon, dans chaque camp, de ceux qui ont déjà vécu cet évènement.

Côté Villeurbannais, les habitués sont nombreux… Commençons par leur coach, JD.JACKSON, qui n’a jamais perdu à Bercy dans cette compétition. Avec Le Mans, en tant que joueur tout d’abord, en 2004, il inscrit 14 points et garde tout son sang-froid en fin de match sur la ligne des lancers-francs (9/9) pour permettre à son équipe de battre Pau-Orthez (83-80). Cinq ans plus tard, et pour sa première année en tant que coach principal, il bat Nancy (79-65), d’un certain TJ.PARKER, et offre une troisième coupe de France au MSB.

 

Autre double vainqueur de cette épreuve : Nicolas LANG. En 2011, avec Chalon-sur-Saône, l’ailier villeurbannais participe au premier titre de l’histoire de l’Elan, vainqueur de Limoges (79-71). Et dès l’année suivante, rebelote ! A nouveau, Chalon-sur-Saône retrouve le CSP (alors en PRO B) en finale, et à nouveau, les Bourguignons l’emportent (83-75), clôturant là un chapitre d’une saison exceptionnelle (champion de France, vainqueur de la coupe de France, vainqueur de la semaine des As, finaliste de l’EuroChallenge).

 

L’année suivante, c’est au tour de Trenton MEACHAM et David LIGHTY, joueurs majeurs de la JSF Nanterre, d’atteindre la finale de la coupe de France. Mais après avoir menés de bout en bout, ils s’inclinent (77-74) face à Paris-Levallois, malgré les 20 points de « D.Light ». Leur revanche n’attendra guère… Dès la saison suivante, ils sont de retour à Bercy, et remportent cette fois le titre, en dominant Nancy (55-50), grâce notamment, à un tir à trois points décisif de Trenton (12pts) dans la dernière minute.

 

Enfin, Charles KAHUDI était tout jeune en 2005, et n’était pas entré en jeu avec Cholet, qui s’était incliné face à Gravelines-Dunkerque (91-79).

 

Du côté du Mans, on ne comptabilise qu’un seul vainqueur de l’épreuve : Pape-Philippe AMAGOU. L’arrière manceau était de l’aventure de 2004, aux côtés de JD.JACKSON, lors du succès manceau face à l’Elan Béarnais. Alors qu’Erman KUNTER, coach du MSB, a lui disputé une finale de coupe de France, en 2008 avec Cholet, et l’a perdue face à… l’ASVEL (86-76).

JDJ joueur

JD.JACKSON, capitaine du MSB, sous les ordres de Vincent COLLET

Lang CDF 2012

Nicolas LANG et Chalon-sur-Saône, vainqueurs de la coupe de France en 2012

Meacham-Mighty finale CDF 2013

Sous les couleurs de Nanterre, David LIGHTY et Trenton MEACHAM ont été battus par Paris-Levallois en 2013, mais remporteront l'épreuve l'année suivante

Les clubs les plus titrés

 

8 : ASVEL

4 : Paris UC

3 : Pau-Orthez, Le Mans, Limoges

2 : Charleville-Mézières, Vichy, Chalon-sur-Saône, Cholet

: Orléans, Gravelines-Dunkerque, Paris-Levallois, Nantes, Dijon, Strasbourg, Nanterre, Denain, SA Lyon, Auboué

Equipe finale
Les finales de l’ASVEL

 

1953 : ASVEL 43 – 41 Mulhouse

1954 : ASVEL 49 – 54 Paris UC

1955 : ASVEL 43 – 46 Paris UC

1957 : ASVEL 61 – 55 Paris UC

1959 : ASVEL 65 – 72 Mézières

1965 : ASVEL 59 – 55 Bagnolet

1967 : ASVEL 88 – 82 Denain

1996 : ASVEL 72 – 69 Levallois

1997 : ASVEL 67 – 58 Nancy

2001 : ASVEL 99 – 74 Pau-Orthez

2002 : ASVEL 73 – 80 Pau-Orthez

2008 : ASVEL 86 – 76 Cholet

 

Les finales du Mans

 

1964 : Le Mans 70 – 68 Roanne

1970 : Le Mans 74 – 78 Vichy

2004 : Le Mans 83 – 80 Pau-Orthez

2009 : Le Mans 79 – 65 Nancy

 

Dernier titre de l’ASVEL

 

(17 mai 2008)

 

ASVEL 86 – 76 CHOLET

 

Pour l’ASVEL : Robert CONLEY (30), Uche NSONWU (25), Laurent FOIREST (9), Chevon TROUTMAN (7), Yohann SANGARE (5), Marko CAKAREVIC (5), Aymeric JEANNEAU (3), Lamayn WILSON (2)

 

Pour Cholet : Nando DE COLO (23), Justin DOELLMAN (11), Claude MARQUIS (10), Rodrigue BEAUBOIS (9), Tony DOBBINS (9), Alan WIGGINS (7), Steed TCHICAMBOUD (6), Saïd BENDRISS (1)

 

Le match complet en Replay

Vous pourriez aussi aimer

L'ASVEL a dû batailler !

Tout s’est joué dans les dernières secondes et la Green Team a su garder son sang-froid pour battre le CSP Limoges (72-69). Car si elle a survolé les débats en première mi-temps, portée...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail

Les Espoirs en mal d’adresse

Dans un mauvais jour en attaque (41% de réussite, 2/17 à trois points, 27 balles perdues), les Espoirs de l’ASVEL ont concédé leur quatrième défaite de la saison, logiquement battus par Limoges (43-57)....

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail